CORDE OBLIQUE : Respiri

 

Attention osni ! Corde Oblique, formation transalpine jusqu’alors inconnue, atterrit aujourd’hui dans le lecteur de ma chaîne hi-fi avec son mélange étrange entre musique médiévale, dark folk et rock progressif. Alternant entre chant masculin et féminin, italien et anglais, Corde Oblique fait tout pour déstabiliser son auditoire. Le déstabiliser oui, le faire fuir certainement pas. Car les quinze titres qui composent cette première œuvre coulent dans le conduit auditif sans mal, assez variés pour ne pas fatiguer, et pas assez progressives pour agacer le quidam. Un album ma foi fort sympathique que celui-ci, tout en douceur et poésie, qui fait la part belle à la guitare acoustique, et distille un sentiment de bien-être auquel on pourrait vite s’habituer…

Site officiel

Related Posts

  • 75
    Si Johnny Hollow se qualifie lui-même de groupe dark wave, la vérité est bien plus nuancée que ça à mon sens. On trouve au sein de ce « Dirty hands », deuxième album du projet sorti en 2008, une foule d'influences, du rock gothique au trip-hop en passant par la musique neo…
    Tags: on, sentiment, assez, classique, neo, musique, gothique, rock, album, dark

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.