CLEOPATRICK : The boys

Inutile de chercher bien loin les influences de Cleopatrick, elles sautent aux oreilles dès les premières notes de « Daphne did it » : Soundgarden, Queens Of The Stone Age et Royal Blood. Bah, pourquoi pas après tout ? Si les canadiens avaient eu mauvais goût, on aurait pu leur jeter la première pierre, mais là, non. D’autant plus que si la mixture n’est pas follement originale, elle a le mérite de tenir la route. Bon, en même temps, elle a plutôt intérêt, puisque le groupe s’est fait fort via un communiqué de faire table rase du rock actuel, jugé sans âme, sans attitude et sans saveur. L’ambition du duo est donc de donner un bon coup de pied dans la moutonnière et de réinventer la musique du diable comme elle n’aurait jamais du cesser d’être ; rebelle, anticonformiste et novatrice. Tâche ardue s’il en est, que « The boys », ses six titres et ses vingt minutes ne parvient pas encore à accomplir, malgré des qualités certaines. Pourquoi ? Peut-être est-il encore trop proche de ses modèles, ou trop homogène dans ses riffs. Ce qui n’empêche pas cet ep d’accéder à une très bonne note, puisque objectivement, chaque titre est très bon !

Site officiel

Paroles de l’album

Cleopatrick : Hometown

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *