CHARLY BLISS : Guppy

De Brooklyn, New York, ne naissent pas seulement de bon gros combos de hardcore. La preuve avec ce quatuor mixte qui sort son premier album de powerpop bien bubblegum, dont la voix de poupée d’Eva Hendricks ne fait que renforcer l’impact. Comme tout bon album du genre, « Guppy » est court et direct, et ne comporte que la portion nécessaire de titres (soit 10). Bon, il a sans surprise une bonne petite gueule de hitmaker indie pop, ce disque. Pas des tubes immortels, mais des titres assez bons pour qu’on n’hésite pas à s’enfiler ce disque une fois de temps en temps, casquette (à l’envers ?) vissée sur la tête, soleil dans le dos et sourire aux lèvres. Inutile de s’épancher plus sur le sujet, laissez juste la musique parler !

Site officiel

Paroles de l’album

Charly Bliss : Percolator

Related Posts

  • 10000
    Je n’ai pas eu le privilège de poser une oreille sur « Comfort », l’album précédent des anglais, mais j’en ai entendu du bien. Alors quand j’en ai vu deux-trois s’exciter pour la sortie de celui-ci, je me suis dit qu’il était temps de prendre le train en marche. Et donc, « Rings »…
  • 10000
    Le premier album du duo Honeyblood m'avait titillé plus qu'émoustillé. Mais c'est déjà ça. Et je m'étais promis de suivre le chemin emprunté par le groupe, conscient du potentiel que l'album Honeyblood promettait. « Babes never die », donc. Une fois passée une intro pas très opportune, la chanson-titre tente de nous…
  • 10000
    Les précédentes productions de ce groupe anglais ne sont jamais parvenues jusqu'à moi. Je n'ai donc jamais pu constater que le combo s'y entend pour composer des titres emo-punk-pop accrocheurs. Enfin, jamais jusqu'à présent. Oui, bon, je sais, je vous l'ai déjà jouée il y a quelques jours, celle-ci. Mais…
  • 10000
    Dogs On Acid est un groupe américain formé de quatre jeunes gens qui aiment la musique et le lui rendent bien, en la glorifiant à l'aide de moult formations dont le quidam n'a jamais entendu la moindre note, et dont je vous épargnerais donc l'énumération des patronymes autant que des…
  • 10000
    Impossible de ne pas pas évoquer ici un disque de la trempe de ce premier album. Fountains Of Wayne est formé en 1995 dans le Massachussets par deux amis d'enfance, qui recutent deux compères et ses mettent bien vite à composer, tant et si bien que ce « Fountains Of Wayne »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *