CELLMOD : Graveyard of empires

cellmod_graveyard

Cellmod, alias Juan Espinoza, sort avec « Graveyard of empires » son quatrième album. On pourrait (mais je ne sais pas s’il approuverait) considérer son mode d’expression comme typique de la deuxième vague electro cold wave. L’influence de l’EBM et des pères spirituels Depeche Mode est encore palpable par instants, mais c’est bien tout le spectre electro qui est ici représenté : electro-pop, trance, techno, electronica, ambient… Cellmod multiplie les collaborations vocales, ce qui amène encore plus de diversité à ses titres. Pour autant, on ne ressent pas vraiment de déséquilibre ici, comme si une ligne directrice invisible régissait l’album. Bon, bien sûr, l’ensemble est tenu par une ambiance plutôt sombre et décadente, dans la tradition du genre. Mais on reste très loin de formations comme Wumpscut et consorts, et « Graveyards of empires » pourrait plaire à ceux qui cherchent une version (un peu) plus légère et édulcorée de l’electro dark.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Poliça est une formation portée aux nues depuis quelques années par la presse musicale indie, et probablement à juste titre. C'est d'ailleurs pour ça que je me décide enfin à en découvrir un album. Alors bien sûr, je ne suis du coup pas armé pour juger de l'évolution du groupe.…
  • 10000
    Bon, ne pas se fier à l'apparence, tout ça, je sais. Mais quand je vois débarquer un disque de chez Victory Records, je ne peux pas m'attendre à ça. Du hardcore, d'accord. Du punk, du ska, de l'emo, passe. Mais une synth pop lorgnant plus du côté pop que du…
  • 10000
    Comme souvent, je n'ai jamais entendu parler de ce groupe suédois pourtant pas né de la dernière pluie, puisqu'il existe depuis... 1978 ! C'est donc à l'occasion de ce, quoi, dix-septième ou dix-huitième album (je m'y perds un peu, dans leur discographie bien fournie, aux joyeux drilles..) que je touche du…
  • 10000
    Deuxième album pour les suédois de Kamera après les sempiternels départs pour raisons musicales. Le groupe œuvre dans une électro-pop certes gentillette mais pas inintéressante pour autant. On pourrait rapprocher le style de Kamera d'un Zoot Woman ou d'un Mesh moins typé goth, soit une synth-pop légère, dansante et parfois…
  • 10000
    A l'inverse de certains petits camarades, je n'ai pas du tout vu arriver l'ouragan annoncé Karin Park. Du coup, ce premier album apparemment déjà très attendu n'en aura que plus d'impact sur votre serviteur. « Look what you've done », terrible titre electro-rock, installe une atmosphère sombrement pop, que « Shine » s'empresse d'alléger.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *