CASCADEUR : The Human Octopus

cascadeur human
Il m’arrive souvent d’aller contre le courant, de voir des défauts là où d’autres voient du génie, de faire la grimace quand le monde sourit béatement. On pourrait y voir de la bêtise, de l’anticonformisme, de la provocation, ou un moyen de s’affirmer de la part d’un pauvre inadapté social pour masquer son manque de confiance en lui. En fait, il y a en moi un peu de tout ça. Mais des fois, je suis comme tout le monde, ou à peu près. Tenez, là, en écoutant ce premier album déjà porté aux nues partout d’Alexandre Longo alias Cascadeur, je n’y trouve rien d’ennuyeux, de mauvais, de déplacé. J’y vois de la douceur, de la sincérité, de la beauté, une certaine forme de poésie, une magie simple et naïve, que l’on pourrait qualifier de « pure ». Je comprends que ça puisse ne pas toucher tout le monde, mais ça fonctionne avec moi. Le seul bémol que je pourrais apporter à cette chronique manquant cruellement d’aspérités, c’est la présence sur « Memories » d’une voix féminine qui, bien que collant, parfaitement au genre, casse un peu l’aspect intimiste de l’album. Je pourrais m’étendre également sur le look et le « concept » entourant ce projet musical, lui donnant une couleur commerciale, un air d’arnaque orchestrée. Je n’en ferai rien. Parce que même s’il s’agissait d’une œuvre de commande, ou du dernier David Guetta, ce disque, je le trouverai bon quand même. Comme tout le monde ou presque. Ben ouais.

Site officiel

Related Posts

  • 100
    Au bout de combien de temps le fan transi qui attend fébrilement le nouveau disque de ses idoles n'en a-t-il finalement plus rien à battre ? C'est un peu la question sous-jacente de ce « Chinese Democracy », sixième album d'un groupe énorme il y a quinze ans mais qui, à force…
    Tags: de
  • 100
    Les critiques musicaux et les attachés de presse sont des fainéants. Toujours à comparer le dernier album de vos artistes chéris à celui qui a accroché l’oreille le premier. Tiens, par exemple, pour celui-ci, c’est « The Cube » qu’on évoque à tout bout de champ, alors que…ben merde !…
    Tags: de
  • 100
    A l'heure où le nom de Pantera est de plus en plus cité par de jeunes loups (et de moins jeunes) aux dents longues comme influence majeure, et quelques mois après le tragique décès de son ex-camarade Dimebag Darrell, Phil Anselmo sort de sa caverne pour nous proposer une musique…
    Tags: de
  • 100
    A priori, la démarche de Nouvelle Vague se rapproche fortement de celle du sémillant allemand Señor Coconut. Des reprises décalées de classiques du rock, revus façon easy listening et bossa-nova. Les instigateurs de ce projet français, Marc Collin et Olivier Libaux, ne sont pas des nouveaux venus. On a pu…
    Tags: de
  • 100
    Pionnier et pierre angulaire du genre auto-proclamé intelligent dance music, Autechre (qui contrairement à ce que la sonorité que son patronyme pourrait laisser penser, n'est pas allemand mais anglais) accouche avec cet « Incunabula » d'une première œuvre originale et ô combien influente. Pratiquant une électronica étrange et robotique peuplée de micro-mélodies…
    Tags: de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *