BRAV : Sous France

brav_sousfrance

Décidément, Le Havre a des choses a des choses à dire et des émissaires intéressants. Car après Médine, et sous la même bannière, voici aujourd’hui Brav, ancien membre de Bouchées Doubles qui navigue en solo depuis quelques années avec comme objectif avoué ce premier album. C’est donc l’année 2015 qui voit ce saint Graal arriver sur nos platines. Depuis qu’il le prépare, qu’il peaufine ses textes, qu’il affûte son verbe, on s’en doute, « Sous France » est un disque d’une efficacité redoutable. Et pour cause : il n’est pas un disque de rap. Quoi ? Il y aurait eu tromperie sur la marchandise ? Oui et non. Brav est de ceux qui ont compris, à l’instar d’un Stromae dans une moindre mesure, que le hip-hop est une base de codes dont on peut aussi s’émanciper pour gagner en liberté et en personnalité. Le voici donc qui coupe son hip-hop à l’électro, à la chanson et au slam. Niveau paroles, même s’il s’avère moins percutant et moins lettré que le grand frère Médine, Brav ne démérite pas et s’inscrit également dans la mouvance du rap conscient. A la fois conteur et acteur, au travers de ses textes il questionne notre société ou notre mode de vie en changeant de peau à volonté : familles décomposées, pauvreté, cercle sans fin de la violence et/ou du racisme… il dresse un portrait forcément sombre de notre société, mais est suffisamment perspicace et sage pour inciter à la réflexion plutôt qu’au renoncement. Au final, c’est une première œuvre originale et de qualité que Brav nous offre à entendre, à réserver à ceux que les refrains chantés ne rebutent pas.

Site officiel

Paroles de l’album

Brav : Les temps modernes

Brav : Jeu de cette famille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *