BLONDE REDHEAD : Barragan

blonderedhead_barragan

On se rendait bien compte, depuis « 23 », que la musique de Blonde Redhead s’éloignait ostensiblement de la luxuriance du superbe « Misery is a butterfly » pour aller vers toujours plus de simplicité et moins de rock. C’est chose confirmée sur ce « Barragan » qui pousse la logique à l’extrême, puisque les chansons sont basées sur des mélodies életroniques ou des riffs vraiment minimalistes et répétitifs. Cela pourrait suffire au fan magnanime si ceux-ci étaient transcendants ; ça n’est hélas pas le cas. On essaie alors de s’accrocher aux seules balises restantes, les voix. Mais c’est peine perdue : de son allure de boeuf de répète à ses expérimentations bruitistes peu convaincantes, rien ne sauvera ce neuvième album du naufrage. Mais comment les new yorkais ont-ils pu tomber si bas ? Croire qu’un disque bricolé et souffreteux pourrait suffire ? On a franchement du mal à se dire qu’il s’agit bien du même groupe. Pourtant, à part leur état d’esprit, rien n’a changé, le power-trio reste immuable… Un disque qui pose des tas de questions. Hélas, dans notre société où tout va trop vite, pas le temps d’attendre ou chercher les réponses. Blonde Redhead est out pour le compte.

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *