BEN KWELLER : Circuit boredom

J’ai découvert Ben Kweller bien après Radish, quand il s’était mis en tête, plutôt à raison, de se lancer dans une carrière solo en faisant sauter les barrières musicales, lui qui était capable de donner dans la pop indé, le rock, le punk, la folk… Bon, en allant vérifier, c’était quand même en 2002 avec « Sha sha ». Depuis, il a sorti plusieurs albums, dont « On my way » et « Ben Kweller », sur lesquels j’ai posé une oreille plus distraite. Aujourd’hui, il revient après neuf ans d’une absence douloureuse ; ayant échappé à une mort à l’intoxication au monoxyde de carbone, il en a gardé des séquelles mentales qui l’ont fait végéter dans un état dépressif dont il ne s’est extirpé que récemment. Le voici donc remis en selle avec « Circuit boredom », sixième album court et direct, où il renoue avec son style entre indie pop et powerpop, frais et sensible. Encore une fois, la ressemblance musicale avec un Weezer est troublante. Il ne faut, bien sûr, y voir qu’une trajectoire et des influences parallèles. Cet album est donc facile d’écoute, puissant, cool ; ça sent la scène, le stade, la bande originale. Est-ce que ça suffira à faire (re)ssortir Ben Kweller du relatif anonymat qui est le sien ? Pas sûr. Est-ce que ça s’inscrira dans les plus belles réussites 2021 ? Pas sûr non plus. Mais ça marche bien quand même.

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Avec son indie pop mâtinée de powerpop punk, on a du mal à situer Loss Leader. Un peu de Favez, pas mal de Logh, mais aussi de rock à l'américaine. Alors de là à deviner que c'est de Madrid que nous vient le quatuor... Enfin, bref, outre ces considérations géographiques,…
    Tags: ne, on, instagram, facebook, qu, https://open.spotify.com/album, rock, a, punk, powerpop
  • 10000
    The High Water Marks est un groupe polyglotte et voyageur. Formé d’un (désormais) couple américano – norvégien, il accouche ici d’un nouvel et quatrième album avec un line-up réactualisé. Au programme, une pop légère qui tient plus du côté américain que norvégien ; on se situe ici en territoire powerpop. Avec…
    Tags: d, plus, pop, l, c, paroles, ans, après, récemment, instagram
  • 10000
    Quand on lance l'écoute de ce « Dream or don't dream » en ne sachant rien de Kestrels pour la première fois, impossible de ne pas remarquer la forte concentration d'influences rock alternatif – grunge des nineties. On pense forcément à Dinosaur Jr , Superchunk, Superdrag, Teenage Fanclub, etc. Autant vous dire…
    Tags: on, se, ne, plus, album, dont, rock, indie
  • 10000
    Remo Drive est un groupe formé en 2013 et assez rapidement signé par Epitaph sur la base d’un premier album autoproduit. Aujourd’hui la formation du Minnesota accouche de son troisième opus. Le groupe, mené par les frangins Erik et Stephen Paulson, produit ici un style malin à cheval entre influences…
    Tags: d, j, qu, s, on, l, a, ne, punk, y
  • 10000
    En 2018, je découvrais avec joie le premier album des Beths, disque powerpop simple et direct, assez parfait pour l'été. Deux ans plus tard, le groupe néo zélandais remet le couvert... et confirme tout le bien qu'on pouvait penser de lui. Il faut dire qu'entre-temps, le groupe a été adoubé…
    Tags: plus, bien, ont, tête, album, ne, frais, sûr, entre, faire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.