BAD COP, BAD COP : Warriors

Quand on s’enfile « Warriors », deuxième album punk rock des quatre californiennes de Bad Cop, Bad Cop, on se dit que tout ça a l’air tellement évident et facile ! Et pourtant, c’est de la douleur et de l’adversité qu’est né ce disque. Expériences personnelles malheureuses, expériences collectives subies (politique, sexisme, étroitesse d’esprit en général…), tout est bon pour nourrir ce « Warriors » et en faire un disque engagé et franc. Musicalement, n’y cherchez pas de fantaisies ; on est assez proche ici des groupes les plus punks du catalogue Fat Wreck Chords, avec des insertions plus old school et pop punk. « Warriors » est donc de ces disques directs, nerveux et rebelles. Les jeunes femmes ont du caractère, et ça se ressent. La production signée Fat Mike fait dans l’efficacité et la sobriété : pas question de dénaturer le son du groupe, ce sera « straight to the point ». Et tant pis si certains pourraient reprocher à Bad Cop, Bad Cop un côté très convenu. Les harmonies de voix féminines collent très bien au format pop punk, mais conservent une rugosité qui convient parfaitement aux titres les plus énervés. Expédiés en un peu moins d’une demi-heure, ces onze titres sont une halte agréable pour tout fan du genre. A suivre !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Les superhéros du punk que sont Brett Gurewitz et les siens ont un parcours exemplaire, et cette compilation de leurs années passées chez Epic tombe à point nommé pour le démontrer. De "Stranger Than Fiction" à "Ten in 2010" en passant par "No Substance", les tubes s'enchaînent. Et même si…
  • 10000
    Tony Sly était un putain de songwriter. Mon plus grand regret sera de l'avoir raté en concert à un jour près. Alors je me dis que ce rendez-vous raté, d'autres l'ont peut-être eu aussi. Voici donc, un peu plus de deux ans après son tragique décès, une séance de rattrapage.…
  • 10000
    « Machine 15 », le disque précédent des américains, était tout de même sorti en 2008 et ne m'avait pas enthousiasmé outre mesure. Pas mal du tout, mais se reposant largement sur ses acquis, il s'assurait une note correcte sans chercher autre chose. J'espère vraiment que ce huitième album saura redorer le…
  • 10000
    Combinaison parfaite entre le punk rock mélodique d'un Bad Religion et le heavy metal classique, Strung Out promène sa carcasse depuis 1994, pilier d'une scène ne manquant pas de bons groupes, ce qui l'a un peu relégué derrière ses collègues plus médiatiques, intentionnellement ou pas. Pourtant, ne vous y trompez…
  • 10000
    On ne présente plus Me First And The Gimme Gimmes, supergroupe punk spécialisé en reprises improbables. Le groupe débarque toujours à l'improviste, balançant ici son huitième album en l'espace de 19 ans. Au programme, toujours des titres variété plus ou moins connus par chez nous, réinterprétés façon punk rock ou…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *