AZARATH : Saint desecration

Les groupes polonais ne sont pas connus pour leur finesse en matière de metal. Prenez Azarath ; formé depuis 1998, le combo prend un malin plaisir à mélanger (brutal) death et black metal depuis, et le fait de manière à ne laisser personne debout. Encore une fois, « Saint desecration », septième album de la formation, donne dans le tabassage en règle. Il faut dire que le seul membre originel derrière les manettes est le batteur Inferno. Et avec un blaze pareil, on se doute bien qu’il est peu enclin à calmer le jeu. Double grosse caisse, blasts, riffs tranchants comme le rasoir, tout l’attirail du brutal death est là. Pourtant Azarath aménage quelques breaks plus mid tempo, des intros, des passages un poil plus mélodiques… Mais bon, c’est juste pour éviter le surmenage à ses auditeurs, qui en prendront largement assez plein les lattes comme ça. Bien sûr, il ne faut pas s’attendre à une œuvre d’une créativité folle : tout ce que vous allez entendre sur « Saint desecration », vous l’avez déjà entendu. Peut-être des dizaines de fois, même. Pourtant, vous vous y laisserez prendre, parce que si Azarath ne fait pas dans la dentelle, il le fait bien. Très bien. Au point que vous vous demanderez comment vous n’en avez pas entendu parler avant. « Support the underground » qu’ils disent ? Ben là ce sera pas par pure bonté d’âme, c’est moi qui vous le dit !

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Ce n'est pas ma première rencontre avec Cattle Decapitation. Donc je sais déjà que ces mecs sont géniaux, et qu'en lançant l'écoute d'un de leurs albums, il faut que je m'attende à tout sauf à ce que je pensais y trouver. Enfin, dans une certaine mesure. Je sais que je…
    Tags: ne, plus, y, c'est, death, metal, faut, seul, formation, l'album
  • 10000
    Vous connaissez le deathcore ? Non, mais vous excitez pas hein, c’était une question rhétorique. Il faut dire, que je vous en fait bouffer, du deathcore. Et dites-vous bien que c’est le quart de ce que j’en ingurgite. Obliterate, donc, est un combo canadien qui nous gratifie ici d’un deuxième album…
    Tags: death, bien, assez, malin, on, combo, dire, faut, album, plus
  • 10000
    Et de six pour les gore-addicts d’Exhumed. Oui, mais cette fois, je ne vais pas pouvoir me contenter de vous affirmer que ce disque suit les précédents à la trace et qu’ils sont interchangeables bien que tous très bons. Enfin, pas exactement. Certes, le death metal rétro du combo est…
    Tags: assez, ne, death, plus, bien, riffs, quelques, album, paroles, se
  • 10000
    Ok, celui-ci n'est pas vraiment une nouveauté. En effet, lorsque "Spectrum Of Death" est sorti, en 1988, j'avais 9 ans. J'écoutais déjà du metal, certes, mais je n'étais pas expert au point de connaître toute la production thrash metal de l'époque. Contemporain de l'époque "Bay Area", Morbid Saint a juste…
    Tags: death, metal
  • 10000
    31 ans que Benediction trimballe son death metal old school sur les scènes anglaises et ailleurs. « Scriptures » est le huitième album du groupe seulement. La faute à pas mal de changements de line-up au cours des années (le dernier en date a vu leur beugleur en chef Dave Hunt quitter…
    Tags: on, quelques, death, riffs, y, facebook, paroles, l'album, https://open.spotify.com/album, c'est
One comment to “AZARATH : Saint desecration”
One comment to “AZARATH : Saint desecration”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.