ARMS AND SLEEPERS : Memory loops

Le duo Arms And Sleepers est assez discret en territoire trip hop / ambiant. Sa musique ne fait pas dans le grandiloquent, le cinématographique. Et « Memory loops » ne fera pas tâche dans le paysage. Comment est-il, justement, ce paysage ? Pluvieux, cotonneux, maussade. On est plus ici sur un ambiant de salon, ce qui n’exclut pas de se sentir projeté dans un autre monde, étrange et poétique. Pour ma part, une fois « M_L_01 » lancé, j’ai l’impression de revisiter la bande originale du film « Coraline », adapté du roman graphique de Neil Gaiman. Vous saisissez ? Une espèce de bulle de douceur qui voyage dans un univers dont la beauté irréelle pourrait bien cacher des intentions hostiles… On reste donc toujours sur ses gardes, même si la traversée restera très tranquille. Quelques touches jazzy par-ci, quelques field recordings par-là, et le tour est joué. Bien sûr, « Memory loops » n’est pas le genre de disques qu’on va se passer le matin pour se réveiller, le soir pour s’ambiancer. C’est un disque nocturne, qui demande à ses auditeurs d’être dans les bonnes dispositions pour se laisser glisser dans un demi-sommeil, un état de conscience altérée. L’absence de véritable titre pour désigner chaque découpage de ce nouvel album n’aide pas à le considérer comme autre chose qu’un tout, de même que l’artwork assez abstrait et opaque. Deux qualificatifs qui conviennent assez bien à la musique, d’ailleurs. C’est dit donc ; « Memory loops » ne s’adresse pas à tous les publics, n’épouse pas tous les moments. ça reste un disque agréable, mais pas forcément indispensable.

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    S’il était en France, il échapperait à la réforme des retraites ; Hior Chronik, c’est George Papadopoulos, né en 1974 à Athènes (et depuis exilé à Berlin). Le monsieur est un vrai passionné de musique, et a toujours voulu en faire son métier ; ayant oeuvré en radio puis au sein de…
    Tags: l, on, monde, se, voyage, disque, passer, ne, beauté, https://open.spotify.com/album
  • 10000
    Après le « 1979 » sorti il y a deux ans, je ne pensais pas que Deru me referait le coup de la sortie passée inaperçue. Raté. Ce disque est même sorti fin d’année dernière, c’est dire si le bonhomme a été vite inspiré. Et pour tout dire, étant donné la noirceur…
    Tags: l, plus, disque, ne, ambiant, hop
  • 10000
    J’ai un disque de retard sur Lunatic Soul. Et pour être franc, ça s’entend. Car là où je m’attendais à retrouver un rock progressif sombre à la limite du rock dur mais traversé de passages ambient… Je me retrouve face à une electro ambiant mâtinée de pop progressive. Oui, je…
    Tags: l, n, on, disque, ne, dont, bien, assez, forcément, ambiant
  • 10000
    Voilà bien un retour auquel je ne m’attendais pas. Darrell Fitton alias Bola avait fait son trou dans les années 2000 en territoire electronica / electro ambiant avec des albums très sympathiques, et pas encore désagréables à la réécoute («Fyuti » et « Krougrine » font encore des allers-retours sur la platine à…
    Tags: plus, on, l, douceur, ne, electro, ambiant, titre, territoire, bien
  • 10000
    Je vous ai déjà présenté le travail de Michal Jacaszek dans ces pages. L’homme évolue d’habitude dans un style qui lui est très personnel, une rencontre entre post rock, neo classique et electro ambiant, tout en finesse et en retenue, d’une beauté et d’une classe folles. Ce « Kwiaty », dixième opus…
    Tags: l, toujours, plus, disque, dont, musique, beauté, ambiant, electro, ai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *