ARCA : Xen

arcaxen

Arca, c’est Alejandro Ghersi. Il est vénézuélien, a un look bien chelou, et il fait une musique un peu en rapport. Vous vous en foutez, hein ? Et si je vous dit que ce type a bossé sur deux titres du dernier Kanye West, qu’il a produit du FKA Twigs et qu’il bossera certainement sur le prochain Bjork ? Ah, on fait moins les malins là ! Ce premier album du bonhomme confirme son statut de touche-à-tout. En quinze titres, il dynamite, amalgame et remodèle tout ce que la musique électronique a produit jusqu’ici. Electronica, ambiant, harsh noise, sonorités gabber, tout y passe, et on obtient une musique stellaire peut-être, lunaire certainement, nocturne en tout cas, étrange et pour le moins originale. Ceux qui s’attendraient à trouver des éléments des artistes précités en seront donc pour leur frais ; le seul point commun ici est la forte personnalité des géniteurs. Au final, « Xen » est un disque vraiment intéressant, amenant l’auditeur dans une autre dimension, et engageant son auteur dans une voie ni facile d’accès ni simple à renouveler.

Site officiel

Arca : Now you know

Related Posts

  • 80
    M'étant déjà frotté à la musique du vénézuélien Arca en 2014, je savais déjà ce que j'allais trouver, ou plutôt ce que je n'allais pas trouver sur ce deuxième opus ; de la linéarité, de la facilité, de l 'ennui. Enfin, sauf si cet extraterrestre a décidé de changer complètement son fusil…
    Tags: de, musique, arca, electronica, electro, ambiant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *