APPARAT : LP5

Deux albums de Moderat plus tard, revoici l’allemand Sascha Ring sous son appellation d’origine contrôlée Apparat. Entre ce « Lp5 » et son prédécesseur, six années se sont écoulées. Alors forcément, les envies ne sont plus les mêmes, mes influences diffèrent. Sur les dix titres qui composent ce nouvel album, le musicien explore d’autres horizons ; le drone, l’ambiant, le néo classique. Les instruments électroniques et acoustiques (la collaboration avec un violoncelliste se poursuit ici), les voix et les nappes de claviers, le groove et l’expérimentation se répondent pour aboutir à un album complexe, déroutant mais pas dénué de charme pour autant. Prenez un « Dawan », sa ligne de basse profonde doublée d’un chant doux et d’effets électroniques enrobants ; si ce n’est pas un exemple parfait du talent d’Apparat, ça ! Et ce n’est heureusement pas le seul : entre frénésie du rythme et surréalisme post-classique, on ne s’ennuie pas ici, les sens happés par un enchevêtrement de sons et d’ambiances qui pourraient donner le tournis aux non-inités, et enchantera les habitués. Alors certes, on se rapproche plus ici de ce que peuvent proposer d’autres artistes, le disque s’éloignant ostensiblement du passé d’Apparat. Mais pour ma part, je n’irais pas lui reprocher d’opérer un tel glissement (si tant est que celui-ci soit pérenne), puisque le talent est là !

Site officiel

Facebook

Instagram

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Les formations étiquetées dark jazz ne sont pas légion, alors chaque sortie du genre est scrutée à la loupe par les fans du genre. Aujourd'hui nous nous interesserons à Fogh Depot, trio moscovite qui, comme souvent, fait se croiser dark jazz et electro-ambiant pour un résultat sombre et créatif. Il…
  • 10000
    Après le « 1979 » sorti il y a deux ans, je ne pensais pas que Deru me referait le coup de la sortie passée inaperçue. Raté. Ce disque est même sorti fin d’année dernière, c’est dire si le bonhomme a été vite inspiré. Et pour tout dire, étant donné la noirceur…
  • 10000
    Ben Chatwin est un musicien professionnel. Ça veut dire qu’il passe son temps à jouer et plus particulièrement composer pour divers clients. Mais genre des gros, pour lesquels il n’est pas possible de produire des choses vulgos et manquant de classe ou d’accroche : Louis Vuitton, Calvin Klein, la BBC, Volkswagen,…
  • 10000
    Pour ceux (probablement nombreux) qui ne connaitraient pas le personnage, Henrik Schwarz erst un musicien allemand de musique électronique à dominante house, qui traîne dans le milieu depuis pas mal d’années déjà. Comme beaucoup d’autres, me direz vous. Pas faux. Mais là où notre presque quinqua tire son épingle du…
  • 10000
    Quand vous êtes face à un fou, il n’y a pas 36 solutions : soit vous l’évitez comme la peste, soit vous le suivez dans son délire. Pour un génie, c’est à peu près la même chose, d’ailleurs. Alors ne me demandez pas où se situe Kody Nielson. Une chose est…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *