APOCALYPSE ORCHESTRA : The end is nigh

Ils sont cinq, nous viennent de Gävle, belle ville de 71000 habitants du centre de la suède, et vont nous interpréter leur premier album, je vous demande d’applaudir Apocalypse Orchestra les enfants ! [plus tard]. Alors, c’était bien hein ? Et quelle note on leur met ? 10 ? Oh, faut pas pousser quand même les mioches hein. Bon, je vous concède que ce mélange très bien réalisé de doom, heavy metal, metal gothique et musique médiévale fait son petit effet, et ce dès le lancement de cet album. Que la voix d’Erik, évoquant à la fois Yearning et le Moonspell de « Sin/Pecado », sied assez bien à la musique, à la fois déclamatoire, théâtrale et délicatement too much. Que les chansons elles-mêmes sont dotées de mélodies aisément identifiables, et présentent plusieurs niveaux d’accroche, garantissant à l’auditeur un plaisir renouvelé. Ceci dit, « The end is nigh » se montre, comme souvent, un poil répétitif, et un peu trop grandiloquent, le groupe peinant encore à mesurer ses effets. Alors tenez, on va lui mettre un 7 et demi. Et comme on est pas des crevures, on va arrondir au point supérieur. Maintenant, prenez vos cadeaux et barrez-vous, j’ai pas envie de vous entendre chanter.

Site officiel

Apocalypse Orchestra : The garden of earthly delights

Related Posts

  • 10000
    Bon, je dois vous avouer que ce quatrième album des frangins Rimmerfors me fait un peu peur. Oui, bien sûr, j'ai confiance en leur talent, ils ont prouvé à de nombreuses reprises qu'ils savaient composer des titres percutants et touchants. Mais je ne suis pas certain de partager leur choix…
  • 10000
    Comme beaucoup, le retour de Simen Hestnaes au sein de Borknagar courant 2010 a été synonyme pour moi de regain d'intérêt pour le drakkar norvégien. Aujourd'hui, alors que la formation folk metal fête à la fois son vingtième anniversaire et son dixième album, je suis heureux que ses mélodies épiques…
  • 10000
    Le folk metal est un sous-genre considéré par beaucoup comme hautement improbable, et qui pourtant perdure depuis une bonne trentaine d'années. On peut en déceler les prémices dans le rock progressif des années 70 ou chez des Led Zeppelin et Thin Lizzy, même si le vrai premier groupe de folk…
  • 10000
    Le duo hongrois est de ces artistes qui gravitent autour de plusieurs univers sans appartenir à aucun. Lesquels ? Le metal (mais pas une trace de metal ici), le neo médiéval (mais on se situe plutôt en territoire folk heavenly / pagan) et le gothique (mais bien que chaque sortie soit…
  • 10000
    Wardruna est le bébé d'un ancien metalleux passionné d'une culture viking dont il s'essaie à créer le prolongement musical depuis 2003. Depuis, le succès est passé par là. D'abord porté aux nues par le microcosme metal extrême, il a plus tard été découvert par toute une frange du public neo…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *