APHEX TWIN : Syro

AphexTwin_syro

Treize ans d’attente, c’est vraiment, vraiment long. On aurait pu en croire, des choses. Que Richard D. James était parti rejoindre les Guns n’ Roses, qu’il essayait d’apprendre à David Guetta un cinquième accord, qu’un accident de trottinette l’avait rendu amnésique… Oh, bien sûr, on sait que le bonhomme est un boulimique de travail, et qu’il publie de la musique sous des identités diverses, mais quand même, c’était un peu inquiétant. Panne d’inspirtion ? Peur de décevoir un public de plus en plus nombreux ? Il faut dire que le très bon « Drukqs » avait placé la barre très haut ; difficile de faire mieux que cette somme d’électro inteligente et créative. Pourtant, on veut y croire à ce « Syro ». Après tout, l’irlandais n’a jamais déçu, a toujours su magistralement rebondir pour donner à sa musique un nouveau souffle, une continuité inattendue. Bon, c’est certain, Aphex Twin a un capital sympathie certain. Alors est-on trop indulgent avec lui ? Lui passe-t-on des albums certes bons mais pas si exceptionnels que ça ? Pfff, conneries ouais ! Aphex Twin est un magicien de la musique électronique et « Syro », s’il ne fait pour moi pas mieux que « Drukqs », l’égale sans souci, amenant un peu plus de diversité dans les ambiances, un peu plus d’ambiant dans son électronica. Sans surprise donc, ce nouvel album remporte mes suffrages et remportera les votres si vous avez déjà été conquis par les albums précédents de cet étrange personnage.

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *