ANTI-FLAG : 20/20 vision

Si Anti-Flag est l’un des groupes les plus honnis d’une partie de l’amérique, ayant à maintes reprises pris le parti de la paix et de l’unité, et ce même quand de terribles épreuves agitaient le pays et le poussaient au bord d’un conflit certain, de ce côté-ci de l’Atlantique ça a plutôt tendance à le rendre sympathique. Ce onzième album ne changera pas beaucoup les choses : la formation repart en croisade ici contre l’homophobie, le racisme, et.. un ennemi qu’on reconnaîtra facilement sur la pochette. Le tout sur fond de punk rock aux refrains bien accrocheurs, deviant parfois vers un style plus hardcore. Enfin, Justin Sane nous réserve une surprise folk avec « Un-american », et un titre plus cuivré avec « Resistance frequencies », mais dans l’ensemble on est pas perdus ni chamboulés. Si je devais citer un trio de tête, je nommerais « Hate conquers all », « A nation sleeps » et « You make me sick », soit les plus énervés de la bande, je dois bien l’avouer. Et oui, les côtés les plus pop d’Anti-Flag sur ce nouvel opus ne sont pas forcément toujours de mon goût, même si, bon, ça marche. Moins qu’avant ? Oui.

Facebook

Instagram

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Les américains Anti-Flag sont les chantres d'un punk-rock accessible sans être foncièrement pop, sans compromis tout en ayant signé avec une major (RCA, entre 2005 et 2009). Un groupe qui utilise toutes les ficelles et l'éventail des moyens modernes, en conservant une identité et une musicalité foncièrement punk . Et…
  • 10000
    Formation ultra-politisée en provenance du pays où la donne sociale a changé il y a peu, on aurait pu croire qu'Anti-Flag aurait joué de prudence, et attendu quelques mois avant de nous asséner un nouveau brûlot. Ce serait bien mal connaître le groupe de Pittsburgh. Anti-Flag, c'est tout ce que…
  • 10000
    Les superhéros du punk que sont Brett Gurewitz et les siens ont un parcours exemplaire, et cette compilation de leurs années passées chez Epic tombe à point nommé pour le démontrer. De "Stranger Than Fiction" à "Ten in 2010" en passant par "No Substance", les tubes s'enchaînent. Et même si…
  • 10000
    Bon, « Age of unreason » avait été annoncé par le groupe en… 2015. Et depuis, Greg Graffin nous avait gratifié d’un disque clairement folk rock. Alors on aurait pu s’interroger sur le contenu de ce dix-septième album. Et bien on aurait eu tort. Avec ce disque, on retrouve bad Religion égal…
  • 10000
    J’ai un peu tourné autour de celui-ci, de peur d’être déçu. Il faut dire que No Fun At All fait partie des groupes qui m’ont fait découvrir le skatecore dans les années 90, au gré des nombreuses compilations qui pleuvaient à l’époque, dont les énormes Cheap Shots et Fat Music.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *