ANNISOKAY : Aurora

En 2018, « Arms », le disque précédent du combo metalcore allemand, parvenait à me convaincre par des qualités mélodiques et d’arrangement certaines, mises au service d’un style qu’on pouvait qualifier de très poppy et peu créatif mais entièrement assumé. « Aurora » reprend donc le flambeau, avec entre-temps un changement de chanteur secondaire qu’on remarque à peine ici (sauf sa moustache). Ce qui pourrait déplaire à certain(e)s en revanche, et qu’on remarque assez vite, c’est l’utilisation plus massive de claviers et parties électroniques, et la production bien plus ronde qui gomme un peu les aspects les plus metalcore du disque. Ce qui donne l’impression d’un disque plus pop encore, alors que derrière, les gros riffs et passages brutaux sont encore là. Sinon, pas ou peu de changements ; les titres fonctionnent à peu près toujours sur le même schéma ; intro sympathique qui met dans l’ambiance / couplets musclés / refrains héroïques en voix claire doublés growls / final en apothéose. Et, bon, globalement, je marche, mais quand même, j’ai plus l’impression de subir le disque, et ce dès la première écoute. A la deuxième, je me dis qu’il manque vraiment d’un équilibre ici, que la pop a pris le dessus et que c’est bien dommage, parce que pour une fois qu’un groupe n’avait qu’à ne rien faire ou pas grand-chose pour rester cool, quelle idée de vouloir faire plus « gros » ? Bon, attention, pris séparément, les titres sont excellents, et ils ont tous ou presque une gueule de single (j’ai juste du mal avec certains effets, notamment dans « Overload »). Tiens, d’ailleurs, la preuve : ils sont nombreux à avoir eu droit à un clip. Mais justement, le tout manque un peu de reliefs, de fluctuations. Bon, là, en me relisant, je me dis que toutes ces remarques ne confèrent pas un aspect très engageant au disque. Qui pourtant est pas mal du tout… mais un tout petit peu trop léger à mon goût. Et si vous trouvez que ça sonne comme une menace pour le futur…vous avez raison !

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    AnnIsOkay est allemand et pratique le metalcore. Jusque-là, rien d’exceptionnel. Pour ce disque, il a lâché sa sale habitude de sampler la batterie et a accueilli une orchestration plus variée dont des cordes, un piano, des samples electro. Eh ben mes aïeux d’une révolution ! Bon, raillerie mise à part,…
    Tags: plus, annisokay, disque, metalcore, a, d, single, l, groupe, bien
  • 10000
    Ok, je suis légèrement à la bourre pour celui-ci. Pour ma défense, je n'étais pas sûr de le publier. Pourquoi ? Parce que, si je le trouve plutôt très bien ficelé, il y a également ici quelque chose de très poppy, d'un peu convenu qui me dérange. Pour être clair, Noija…
    Tags: plus, a, bien, metal, me, mal, faire, vraiment, groupe, riffs
  • 10000
    Vitja s’est jusqu’ici illustré par son mélange electro metalcore parfois musclé, parfois mainstream… Et ses pochettes moches. Nous voici rassurés ; « Thirst » jouit d’un artwork certes assez classique mais élégant. Comment ça on s’en fout ? Ah, la musique alors ? Et bien, « Light blue » démarre de façon très soft. On imagine sans…
    Tags: on, plus, qu, bien, d, assez, mal, l, disque, a
  • 10000
    Deuxième album pour Ocean Grove. Si vous ne connaissez pas le groupe, apprêtez-vous à être désarçonnés. Non pas que la musique des petits gars soit férocement originale, mais elle est assez changeante pour qu'on s'y attache. « Superstar » donne dans le crossover, « Neo » se place entre metalcore, et metal alternatif, « Sunny »…
    Tags: a, metal, gros, ne, assez, disque, on, titres, impression, vraiment
  • 10000
    Dix ans après la parution de son premier album, Eyes Set To Kill est toujours debout et prêt à en découdre ; tant mieux. Ceci dit, et malgré les inclinaisons mélodiques déjà bien présentes sur « Reach », le groupe a changé. Sur ce cinquième album, Alexia lâche complètement le chant hurlé, et…
    Tags: bien, l, d, titres, qu, on, assez, a, groupe, disque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.