ALAIN JOHANNES : Hum

Musicien, chanteur, ingé son, producteur, et probablement pas mal d’autres choses que je n’ai pas captées, Alain Johannes a pas mal de casquettes. Je l’ai, comme beaucoup, croisé sans le savoir au sein d’une foultitude de productions, rock ou pas, devant ou derrière la console. Mais je l’ai vraiment découvert au sein de son premier album « Spark », qui présentait un style indie pop folk teinté de world music, assez posé mais pas dénué de surprises (je suis toujours sous le charme de la superbe « Endless eyes », même des années plus tard). J’ai loupé quelques épisodes, mais je le retrouve dans les mêmes dispositions pour ce nouvel album. Dès « Mermaid’s scream », je retrouve cette voix sobre mais emplie d’un feeling incroyable. Le titre est une jolie balade, touchante mais un poil trop linéaire.La délicatesse de « Hum » enchaîne, mais toujours avec une unité mélodique qu’on aimerait casser pour amener plus de piquant. Mais je vous l’avoue, dès la deuxième écoute («Hum » est court, et on a tendance à appuyer facilement sur repeat), on a tendance à oublier ce menu défaut et se laisser porter par les qualités mélodiques de chaque titre. Ce qui n’empêche pas d’avoir ses chouchous. Ici, pour moi, ce sera « Someone » et « Here in the silence ». Les autres titres sont très bons aussi, mais un petit cran en dessous pour moi. Quoi qu’il en soit, l’ambiance folk world, la voix relaxante d’Alain et l’orchestration très personnelle parviennent toujours à me convaincre, et ce même si les ingrédients et mélodies se ressemblent souvent d’un album à l’autre. Et puis, bon, le disque est sorti chez Ipecac, et ça, si c’est pas un label qualité…

Instagram

Facebook

Related Posts

  • 10000
    Jump, Little Children nous revient après treize ans de silence. Le groupe américain s’était illustré avec un rock / pop indé assez flamboyant. D’abord entamée sous la forme d’un rock alternatif aventureux, la musique du groupe a peu à peu gagné en accalmies indie pop mais jamais en audace, procédant…
    Tags: pop, rock, petit, indie, on, folk, the, plus, suis, soit
  • 10000
    Avec ce nom qui ferait fantasmer nos (hum) grands comiques nationaux tant il est promesse de jeux de mots truculents, The Pines pourrait être perçu comme un groupe comme un groupe de petits rigolos, ou juste un groupe à éviter. Ce serait dommage, car ces américains ont développé depuis leurs…
    Tags: the, rock, folk, album, on, vraiment, world, here, surprises, music
  • 10000
    David Eugene Edwards ne revient pas toujours en très grande forme, mais il a au moins pour lui de ne jamais faire patienter bien longtemps ses fans. Dans la droite lignée de ses précédentes productions, il continue d'explorer le folklore américain, le métissant cette fois encore plus avec les autres…
    Tags: plus, titres, quelques, d'autres, world, rock, album, qu'il, disque, productions
  • 10000
    Lanterns On The Lake, si on ne les connaît que peu par ici, se sont fait un petit nom dans leur domaine, la dream pop, en angleterre, avec leurs trois précédents albums. Ce qui est intéressant chez ce groupe de Newcastle, c’est que de dream pop, ils n’en ont pas…
    Tags: on, the, pop, plus, se, voix, titres, chez, https://open.spotify.com/album, facebook
  • 10000
    Premier point important ; Lola Marsh n’est pas Lola Marsh. Toi y’en a pas comprendre ? Bon. Lola Marsh n’est pas une personne, ça n’est même pas une référence, une métaphore. C’est une sonorité. Lola Marsh était à la base un duo qui a évolué en « vrai » groupe. Pas non plus une…
    Tags: a, on, titres, folk, plus, pop, rock, indie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *