AL TARBA : La fin des contes

Si on se penche un peu sur ses productions, on se rend rapidement compte que Al Tarba est terriblement éclectique. Cet état de fait se vérifie sans mal sur n’importe quel disque où il pose ses pattes, qu’il soit solo comme celui-ci ou collaboratif. En bon boulimique de musique, le monsieur engloutit des tonnes d’influences, de styles, structures et sonorités différentes. Ensuite, son esprit torturé les contorsionne, les malaxe, les broie, les émulsionne et les recrache en bribes, en portions qu’il n’a plus qu’à coller les unes aux autres pour bâtir ses titres. Ainsi, de nombreux titres revêtent des ambiances différentes, et bien souvent le toulousain en profite pour accueillir un invité en rapport. « La fin des contes », qui se penche sur le monde de l’enfance, en comporte encore quelques-uns : Droogz Brigade, Dooz Kawa, Cocorosie, Lyricson, Dj Nixon… Les titres sont ponctués d’intermèdes en forme d’histoires contées, en mode sombre, voir même cauchemardesque ; voilà qui concourt à donner à ce disque une réelle identité, et qui montre une fois de plus que Al Tarba est un obsessionnel du travail bien fait, avec un sens du détail bien pointilleux qui garantit aux auditeurs qu’ils en auront pour leur argent. Effectivement, que ce soit qualitativement comme quantitativement, avec ses 50 minutes bien tassées, « La fin des contes » n’est pas avare en efforts de son créateur. Le seul piège, c’est celui de la variété ; si le hip-hop reste au cœur de la musique du monsieur, on s’en éloigne quand même souvent ici, et ça ne plaira pas à tout le monde. Mais on peut aussi le voir autrement ; par ce biais, Al Tarba s’extirpe de son carcan, et sera peut-être capable de s’exporter hors de ses frontières ! En tout cas, il signe ici un autre projet d’une grande cohérence, autant à l’aise dans les titres directs et efficaces (je trouve qu’il soigne toujours ses voisins Droogz pour ça) que dans les titres plus torturés ou plus light. Y’a pas à dire, avec Al Tarba, le conte est bon !

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Deuxième opus de la rencontre Swift Guad / Al Tarba, après un « Musique classique » pour s’échauffer l’an dernier. L’imagerie et le ton sont les mêmes ; un rap sombre, aux tracks entre old school et sonorités plus modernes, très très efficaces rythmiquement et mélodiquement (le travail d’Al Tarba est encore une…
    Tags: on, al, tarba, disque, titres, plus, sonorités, bien, ne, soit
  • 10000
    Si vous traînez un peu par ici, vous savez que j’ai pour Al Tarba du respect et de l’admiration. Je n’ai pas eu trop l’occasion de me frotter à Swift Guad à part sur quelques featurings bien sentis où le montreuillais sortait du lot, à la fois par sa voix…
    Tags: al, tarba, on, se, bien, musique, ne, plus, instagram, facebook
  • 10000
    J’avais vu passer l’annonce de ce disque, entérinant l’entente cordiale qui unit les deux beatmakers du hip-hop dans la vie. Je suis donc bien heureux que Banzaï Lab aie pensé à m’envoyer le résultat de cette collaboration alléchante. Avant même de placer la galette sur le lecteur, on est accueillis…
    Tags: plus, on, bien, disque, al, hop, tarba, titres, hip-hop, brigade
  • 10000
    Je suis des yeux ce dj et mc toulousain depuis un bon moment déjà ; depuis 2011 et son « Lullabies for insomniacs », et je pouvais déjà à l'époque affirmer sans sourciller que ce bonhomme avait du talent. Oui, bon. Des français surdoués de l'electro, franchement on en manque pas ; alors pourquoi…
    Tags: hop, electro, abstract, hip
  • 10000
    Et de quatre pour le français Cyril Capra alias Kognitif. « Soul Food II », suite directe du premier donc, suit sa route ; trip hop, soul, hip hop, groove, tout ça dans un grand shaker avec pour objectif un apport journalier en plaisir. Et si « the soul » qui ouvre l’album traîne un…
    Tags: plus, on, ne, titres, hop, facebook, instagram, https://open.spotify.com/album, autres, electro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.