AINSWORTH, Lydia : Right from real

lydiaainsworth_rightfromreal
A l’écoute de ce premier album de la canadienne, plusieurs noms viennent en tête : Bjork, Florence + The Machine, Kate Bush, Oh Land. On pourrait imaginer pire. En huit titres, la jeune femme installe un univers à la fois personnel et plein de petites touches de couleurs musicales bigarrées, rappelant ceci ou cela. On y trouve de l’électro, de la pop indé, de l’electro-pop, beaucoup d’orchestrations, de la mélancolie, un peu d’expérimentation, pas mal de bonnes idées. Un peu court, ce premier essai a au moins le mérite de ne pas être répétitif. Très ambiancé, intimiste mais néanmoins ambitieux et au son assez ample, « Right from real » est un bon premier essai qui ne demande qu’à être transformé.

Site officiel

Lydia Ainsworth : Malachite

Related Posts

  • 10000
    Deuxième album pour le phénomène Florence And The Machine. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, c'est simple ; prenez une vocaliste à la voix claire et puissante, des compos pop indé, des chœurs généreux, une ambiance mélancolique, plein de synthés, des influences électro, soul et cold wave, une production en…
  • 10000
    Un nom bien singulier, et une musique qui l'est tout autant, voici ce que je vous propose aujourd'hui. Attention, je ne dis pas que celle-ci est exempte d'influences palpables, ni qu'elle est d'une originalité folle. Mais il est indéniable que la musique de 2:54 est la sienne. Bâtie sur les…
  • 10000
    J'étais ressorti plutôt très mitigé de l'écoute du troisième opus des aventures de la danoise Nanna Oland Fabricius, et sans grande envie d'y retourner. Mais vous savez ce que c'est, l'esprit de noël, le pardon chrétien, tout ça... Pfff ! Bon, ok, en ce moment pas grand-chose d'autre à me mettre…
  • 10000
    On prend les mêmes et on recommence ? Certes, l'album précédent de la danoise Nanna Oland Fabricius m'avait vraiment tappé dans l'oeil avec son electro-pop inventive et charmante, entre tubes immédiats et titres plus subtils et intimistes. Mais je m'attendais quand même à autre chose pour ce "Wishbone", troisième album…
  • 10000
    Oh Land, c'est une jolie danoise blonde à l'allure de mannequin. Dans la musique, c'est le genre de "détail" qui peut ancrer dans la tête de l'auditeur quelques doutes, une méfiance à l'égard d'un "produit trop parfait", et ce sans même avoir donné une chance à ce disque de la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *