AERO FLYNN : Aero Flynn

aeroflynn

Dans la bio d’Aero Flynn, projet très personnel d’un dénommé Josh Scott, ça parle beaucoup de Bon Iver. Poussé par Justin Vernon, l’âme de Bon Iver, épaul par ses musiciens, réédité par son label… ça fait beaucoup. Et je n’ai jamais accroché plus que ça au phénomène Bon Iver. Du coup, ça aurait pu me freiner. Heureusement, j’ai entamé l’écoute de ce premier album éponyme avant de lire la bio. Et dès la délicate « Plates 2 », je suis intrigué par un univers aux frontières assez floues mais d’autant plus intéressant. Le canevas de guitare acoustique et une certaine forme de groove froid me rappelle Swell, mais de discrets inserts électro, des divagations folk ou des incartades pop psyché s’invitent aussi au sein des neuf titres de ce disque, pouvant évoquer un Thom Yorke. Ce disque, Josh a eu le temps d’y penser, d’en soupeser toutes les composantes. Pendant des années, il vit en reclus, la faute à une maladie auto-immune qui l’éloigne de sa passion et de nos platines. Et quelle saloperie de maladie ! Car oui, cet « Aero Flynn » premier du nom est une petite merveille, une surprise très délectable rayon pop indé (pour schématiser), témoignage du talent d’un artiste qu’on avait pas vu venir mais qu’on suivra avec attention à l’avenir !

Site officiel

Paroles de l’album

Aero Flynn : Dk/Pi

Related Posts

  • 10000
    Comment ai-je pu ? Pourquoi ai-je passé ce disque que je chéris depuis des années sous silence ? Car, mes amis, le voici, l'album incontournable de Swell, qui depuis a certes tourné autour, flirté avec, mais hélas, trois fois hélas, jamais retrouvé les qualités de ce « Too many days without thinking ». Capable…
  • 10000
    Je ne suis pas un die hard fan de Swell. Je reconnais, depuis « Too Many Days Without Thinking », leur indéniable talent à créer des chansons magnifiques et simples avec pas grand-chose d'autre qu'une guitare et une voix. Mais à part quelques bonnes chansons disséminées sur des albums moyens, je n'ai…
  • 10000
    Depuis longtemps plébiscitée par des fans fidèles et triés sur le volet (pour ce que Swell est réservé aux initiés du fait d’une distribution parfois capricieuse, et d’une publicité plus que relative), la musique de Swell ne fait que se bonifier avec le temps. Une pop simple et directe, où…
  • 10000
    Arrivé comme un cheveu sur la soupe, cet album solo du leader de Thom Yorke a surpris pas mal de gens. Enfin, concrètement, sur le fond, peu de choses diffèrent d'un album de Radiohead. Expérimentations electro-pop indé, voix fragile, relative noirceur de l'ensemble, les fans ne seront pas dépaysés. Pas…
  • 10000
    J'étais de ceux que « In Rainbows » a déçu. Trop propret, trop facile, comme si une certaine convenance musicale de la part du groupe devait contrebalancer l'audace commerciale, le doigt d'honneur tendu nonchalamment aux majors et à leur modèle économique en fin de vie. Ok, c'est bien beau les idées, mais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *