ACYLUM : Pest

acylum_pest

Acylum est un duo electro-dark qui sort avec « Pest » son troisième album. Et devinerez-vous son origine géographique ? Ceux qui ont dit Zimbabwe ont perdu, c’est bien de l’Allemagne qu’il s’agit. A croire que les canons du genre sont enseignés dans les écoles de musique tant on voit débarquer de formations analogues de ce côté du Rhin ! Côté influences, le groupe avance les noms de Totem Obscura et Aengeldust. Ok. Ben comme je les connais pas, je vais comparer avec ce qui me paraît plus évident : Wumpscut. Les rythmiques, les percus, le sampling, l’ambiance générale, pas mal d’éléments en commun. Mais Acylum puise volontiers ailleurs ; des sonorités harsh noise, une voix féminine qui amène plus de variété et radoucit l’ambiance, des samples plus variés, allant de l’ethnique au sempiternel discours en langue maternelle, martial à souhait… Ok, ça ne révolutionne pas le paysage, on sait toujours où on est, mais ça permet d’aborder l’écoute de « Pest » sans s’attendre à 100% au titre suivant. Et si on reste clairement dans du classique, la musique d’Acylum a tout de même des atouts pour convaincre les fans du genre. Et à la limite, ceux qui voudraient s’y initier. Car si quelques lignes vocales sont un peu limites par leur côté surjoué ou juste pénibles (ne vous sauvez pas, ça représente 3-4 % du disque), les titres sont globalement agréables et percutants, et c’est tout ce qu’on leur demande. A suivre donc !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Rudi Ratzinger est un mec infatigable pour ce qui est de composer et sortir des albums studios, remixes, ep de son organe Wumpscut. Sa musique, par contre, n'a jamais vraiment pris le temps d'évoluer, se contentant de recycler d'année en année une electro-dark plus ou moins inspirée et dansante. De…
  • 10000
    De façon régulière, Rudy Ratzinger et sa créature :Wumpscut: viennent se rappeler à notre bon souvenir. Mais depuis quelques années, la machine de guerre d'antan a laissé la place à un petit tank poussif, au canon enrayé et aux chenilles lourdement ensablées, qui ne se démarque qu'une fois de temps…
  • 10000
    Le précédent opus de notre ami le jovial Rudy Ratzinger m’avait déçu, tout comme des milliers de fans d’un one-man band qui avait dans le passé su composer des pièces violentes, froides et dansantes qui imprégnaient le corps et l’esprit et entraînaient une adhésion immédiate au genre (pour les cerveaux…
  • 10000
    J'aime l'electro-dark depuis longtemps. Je n'en consomme pas fréquemment, je ne suis pas membre d'une communauté, je ne fréquente aucun forum consacré au genre, mais voilà, une fois de temps en temps, j'aime bien m'en envoyer un peu dans le tympan. [sitd] n'est pas né de la dernière pluie (1996,…
  • 10000
    L'electro-indus est un genre que j'affectionne mais que je trouve limité. Du coup, à part mes vieux Skinny Puppy, Wumpscut, quelques Front Line Assembly et consorts, je ne m'y aventure que sporadiquement. Mais quand un grand nom pond un nouvel album, la tentation est grande de replonger. Aujourd'hui donc, l'américain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *