A GIANT DOG : Pile

agiantdog_pile

Depuis 8 ans, les sauvageons de A Giant Dog sillonnent les routes avec leur mixture de punk, glam et powerpop. Manque de bol, il ne sont jamais passé par chez moi. Ce troisième album sera donc l’occasion rêvée de découvrir ce qui le rend unique, ou pas d’ailleurs. Et si l’intro peut porter à confusion, « Creep » en revanche ne laisse pas planer une seconde de doute ; rock n’ roll à tous les étages ! Du rock oui, mais revêtant des formes diverses, asse en tout cas pour apporter à ces quinze titres une fraîcheur continue, des couleurs chamarrées qui donnent à l’ensemble une identité unique et hors du temps. La voix et l’énergie de la chanteuse Sabrina Ellis font le reste. « Pile » est un sacré disque ; on y trouve du groove, de la fièvre, de la pop, de la douceur, un poil de folk, des cuivres… Les années 70, 80 et 90 s’y entrechoquent pour mon plus grand plaisir, et tout ça aboutit à des titres bien sympathiques qui pour certains restent facilement en tête, et font de A Giant Dog un groupe à suivre de très près !

Site officiel

A Giant Dog : Sex & drugs

Related Posts

  • 10000
    Une voix lointaine, un riff sale et mélancolique, une rythmique caméléon, un refrain emphatique, voici ce qui nous accueille au démarrage de ce deuxième album des angelinos. Et ça part plutôt bien, me rappelant les méconnus Revelino. Mais le groupe change bien vite de direction, et plusieurs fois d'ailleurs. Ce…
  • 10000
    Difficile de croire que le trio qu'on entend jouer sur ce premier album nous vient du sud de Londres, car sa musique puise son inspiration ailleurs (outre-atlantique pour être précis) et dans un autre temps (les années 90). Rock alternatif, pop indé, noisy pop sont les mamelles de ce « Weird…
  • 10000
    Un titre sympa, une pochette à la fois énigmatique et très révélatrice, puisqu'on y dénote des influences garage et psyché, il n'en faut parfois pas plus pour avoir envie de découvrir un disque. The Ukiah Drag, donc, est un groupe floridien qui sort ici son premier album, soit sept titres…
  • 10000
    Croisement plus ou moins gracieux entre Oasis et ses ancêtres garage rock, The Orwells est un combo de l'Illinois dont "Disgraceland" est le deuxième album en date. Ayant déjà fait les premières parties des Arctic Monkeys, le nom dira peut-être quelque chose à certains d'entre-vous. Le son, lui, plus probablement…
  • 10000
    Quelque part entre le premier album des Horrors et un The Coral passablement énervé, les anglais de The Wytches dynamitent leurs influences pop, psyché, garage et folk avec une bonne bouffée d'attitude et de sonorités punk. Et ça donne un premier album forcément explosif, intense et vraiment, vraiment très bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *