A, Dominique : Eleor

eleor

Plus question de rater un disque de Dominique A, affirmai-je en moi-même il y a quelques années. En 2012, avec « Vers les lueurs », cette volonté ne se trouvait que décuplée. Sorte de disque-bilan, ce dernier laissait entrevoir un futur différent. Et je ne m’étonne donc pas de retrouver l’artiste avec un disque apaisé, ayant fait la paix avec une chanson française dans laquelle il ne s’est jamais vraiment reconnu. Pourtant, c’est bien de ça qu’il s’agit ici. Mélancoliques, délicates, exigeantes, toujours habillées de subtiles et soyeuses orchestrations, les dix chansons de ce onzième album ne peuvent être qualifiées autrement. Moins aventureux, moins voyageur et moins sombre que nombre de ses aînés, « Eleor » sera probablement décrié par certains fans , mais reste un très bon disque de Dominique A. Et le fait qu’il soit l’un des plus accessibles est-il vraiment un problème ?

Site officiel

Paroles de l’album

Dominique A : Eleor

Dominique A : au revoir mon amour

Related Posts

  • 10000
    On ne peut pas dire de Dominique Ané qu'il soit quelqu'un d'insaisissable, non. Ni stakhanoviste ni trop discret, sa grande silhouette et son visage grave se dessinent dans le paysage musical français depuis 20 ans, y laissant l'empreinte d'un artiste dont l'œuvre, dans son expression fluctuante, n'a jamais souffert d'une…
  • 10000
    Assez loin musicalement du tube pas si éloigné chronologiquement « le twenty-two bar », cet album de Dominique A est le mal-aimé, l'album d'une transition mal comprise par les fans. Et pourtant, ce tournant plus rock, usant de la guitare et des percussions, abusant d'une noirceur seulement effleurée dans les…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *