WARMBLOOD : Putrefaction emphasis


Difficile de se tromper sur le contenu de ce disque en voyant sa pochette : death metal à tous les étages. La seule inconnue, c’est en fait le degré de bestialité qu’il peut accueillir. Warmblood est italien (le groupe se trahit sur l’intro et l’outro samplées de « Return to Dunwich »), et ce ne sont pas les plus connus pour la brutalité. « Putrefaction emphasis » est son quatrième album, et on peut donc espérer un style maîtrisé et carré. Passée une intro très dispensable, on se retrouve face à un bon gros riff death thrash mélodique et efficace, assez old school mais pas trop marqué rétro. Je ne sais pas si vous me suivez : on a l’odeur sans avoir le goût. Bref, « Thousand dead eyes » peut rappeler les belles heures nineties mais le fait avec suffisamment d’intelligence pour s’approprier le riffing et le transposer sous une forme plus moderne. De la technique, mais pas trop, de l’accroche contrebalancée par une voix bien grave… Un style qui me rappelle beaucoup les suédois de Runemagick. Dans leurs bons comme leurs mauvais côtés d’ailleurs. « Putrefaction emphasis » est, comme « Resurrection in blood » en son temps, un bon disque, sans équivoque. Mais il souffre d’une certaine linéarité, d’une uniformité du son et des ambiances qui le dessert. Et l’équilibre mélodie / maleficence gagnerait à être mieux dosé. Bref, un succès en demi-teinte, qui convainc sur le court terme mais pourrait vite lasser.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Dawn Of Disease est un groupe de death mélodique allemand formé en 2003, et qui s’est depuis distingué par un style ultra-classique mais très appliqué, et assez bien foutu. Boulimique de travail, le combo en est à son quatrième album depuis 2011. Beau palmarès. Mais ça cache quoi me direz-vous ?…
  • 10000
    Les suédois ont pris leur temps pour élaborer et sortir ce cinquième album. Cinq ans, exactement. Au programme, un death mélodique propre et classique. « The shadow archetype » regorge de bons titres, c’est un fait. C’est une surprise, et une bonne ; on ne s’y attendait pas forcément après les multiples changement…
  • 10000
    Et de trois pour le trio allemand Deserted Fear, qui prend un malin plaisir depuis le début de sa carrière à insérer dans son death mélodique de bonnes doses de death old school. Ou le contraire, c'est comme vous voulez. « Dead shores rising » marque un tournant dans la carrière du…
  • 10000
    Quoi de neuf en terre death metal ? Cette semaine, nous avons le petit Nightrage qui nous revient la bave aux lèvres avec son troisième album sous le bras. Ah bon. Et ça sonne comment ça ? Et bien, il faut d'abord préciser que Nightrage est une collaboration suédo-grecque, et…
  • 10000
    In Flames a, à l’instar d’un Soilwork, un parcours remarquable. A ses débuts, beaucoup ne voyaient en lui qu’une pâle copie d’un Dark Tranquillity, en plus brouillon. Mais, faisant fi de l’adversité, la formation suédoise persévéra et s’attacha à produire une musique plus personnelle et originale. C’est ainsi qu’au cours…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *