VICTIMS : The horse and sparrow theory

Victims est un groupe de crust metal (ou d-beat) américain capable d’asséner de sacrés uppercuts musicaux en un minimum de temps. Une fois de plus, ce septième album (et premier pour Relapse) s’avère court et intense : 8 titres, 28 minutes. Pourtant, ne croyez pas que Victims joue la carte du « In your face ». Bien sûr, le combo n’est pas là pour caresser dans le sens du poil, mais il sait faire parler la poudre de bien des façons, et notamment en baignant ses titres dans une mixture de ressentiment et de rage désespérée, ce qui accentue le côté catharsis de l’ensemble. « The horse and sparrow theory » prend son inspiration d’un concept économique encore bien usité, qui explique aux moineaux que, finalement, ils bénéficient par ruissellement des bénéfices engrangés par les fiers destriers qui nous dirigent, politiquement ou économiquement. La critique sociale a toujours fait partie de l’adn des combos punk hardcore (et crust par ruissellement), on est donc pas surpris. Mais c’est bien la musique qui fera son effet ici ; plus metallique encore, plus mid-tempo, elle se rapproche de groupes flirtant avec le sludge / stoner. Tout en conservant le côté abrasif de l’éponge, cela va sans dire. Victims sait ce qu’il fait, sa longévité (20 ans au compteur) et la stabilité de son line-up et de sa fanbase parlent pour lui. Dommage qu’il ne parvienne pas vraiment à s’exporter en dehors de ses frontières… Peut-être que ce nouveau très bon disque le lui permettra ?

Instagram

Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *