UNTITLED WITH DRUMS : Hollow

Les clermontois de Untitled With Drums ont apparemment bouffé pas mal de musique dans les années 90 et début 2000. Une période qui transparaît dans chaque note de ce premier album du quintette. Le groupe cite parmi ses principales influences Slint, Failure, Cave In ou True Widow. Moi, j’y entend aussi du Deftones et/ou du Pedro The Lion (sur « Silver » ça me paraît évident) ou des choses plus à cheval entre rock alternatif et metal industriel (le Killing Joke de « Pandemonium » ou le Misery Loves Co. de « Your vision was never mine to share », un peu partout). A côté de ça, il y a aussi des influences plus progressives et post rock. Mettez tout ça dans un shaker, et vous obtenez un rock nerveux, puissant, passionnant, condensé en 40 minutes où on ne s’ennuie jamais, et où pourtant la musique est toujours en mouvement. Cette faculté à ne jamais faire du sur-place, et surtout celle de savoir varier l’intensité, la faisant tantôt éclater, d’autres fois couver, lui assure une écoute attentive et captivée. Le groupe assure que cette musique prend tout son sens en live : on a pas de mal à le croire, mais « Hollow » est déjà une sacrée expérience sur disque. La production, confiée à Serge Moratell (Knut, Year Of No Light, Impure Wilhelmina, Ventura…) est intelligente, assez sèche pour ne pas enrober inutilement les titres, suffisamment claire pour en profiter. L’air de rien, « Hollow » s’installe comme non pas un bon, mais un excellent album de rock alternatif. Moi, un titre comme « Amazed » me met les poils direct. A vous de vous faire du bien et du mal en même temps maintenant !

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    S'ils se sont rencontrés sous d'autres cieux musicaux (le punk hardcore), les membres de Mundy's Bay ont choisi par ce premier album de se réinventer et de s'exprimer au travers d'un indie rock mâtiné de post punk, de l'énergie du rock alternatif et d'une patte mélodique pop. Mundy's Bay ne…
  • 10000
    Ok, celui-ci est sorti en septembre dernier. Et alors ? J'étais passé à côté, l'ai découvert sur le tard, et j'ai déduit de son écoute attentive qu'il était hors de question que je le laisse vous échapper. Parce que d'une part, des disques de rock français convenables, il n'y en a…
  • 10000
    C'est de Vancouver que nous vient Woolworm. Et comme beaucoup de formations ces derniers temps, il défend un rock indé très typé nineties. Quoi ? Vous en avez ras-le-bol ? Attendez un peu de vous être enfilé ce troisième album du combo. Si le groupe fait partie des plus suivis de ce…
  • 10000
    Quatre jeunes gens très énervés débarquent de leur Pays de Galles natal pour nous violenter les oreilles avec un rock alternatif toutes guitares dehors, et l’attitude punk dégainée. On ressent dès les premiers (très bons) titres de ce « Beauty of youth » la marque d’une génération de groupes qui ont digéré…
  • 10000
    Ponctuels, les irlandais. Deux ans après leur remarqué premier album très à l’aise dans la mouvance grunge alternatif nineties qui va bien, les revoilà sous la même configuration (power trio, et surtout, composition inchangée) pour un disque qui va avoir la dure tâche de confirmer le potentiel sans trop se…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *