THE LOST MERIDIAN : Incomplete puzzle

Quintette bordelais, The Lost Meridian a sorti cet ep, leur deuxième en date, en fin d’année dernière. Conscient de la qualité de son poulain, Domino me fait parvenir celui-ci il y a quelques jours. Pourquoi pas ? Pour une fois, je fouille un peu sur le net avant de mettre la galette dans le lecteur, principalement d’ailleurs pour savoir laquelle je me fais en premier, la boîte ayant été assez généreuse. Et ce que je lis de la musique du combo me convainc de le tester en premier. La musique du groupe est décrite comme du trip rock, soit un mélange d’influences nineties de rock indé et de trip-hop, le tout porté par une voix féminine envoûtante. Je lance la chanson-titre et… effectivement, ça concorde. La voix très pure de Laety (qui trouverait autant sa place au sein d’un groupe de metal lyrique) survole la basse ronflante et discrète de Benoît, le jeu subtil de Manu, les guitares aux tonalités douces de Richard et Gildas et les parties de clavier soyeuses de Gildas (et là, si vous avez bien compté, vous avez compris que le monsieur a une double casquette). Bien sûr, la question est ; « est-ce que les titres ont un niveau suffisant pour marquer les esprits ? ». Et c’est là où, à mon sens, les limites de l’autoproduction sont atteintes. On a à l’écoute de cet ep l’impression que le groupe est trop sage, que les titres sont trop homogènes, qu’il leur manque, non pas une pointe de folie (quoique ?), mais une patte, une personnalité plus marquée, et surtout dans le son. Car pour l’instant, The Lost Meridian sait parfaitement manier tous les outils à sa disposition, certes. Il sait aussi composer de très jolies chansons, qui correspondent à l’image de ce qu’il veut produire, et peut-être même à ce qu’on veut entendre. Mais il ne parvient pas encore sortir ce qui fera de lui le groupe qu’on a envie de découvrir et faire découvrir ; on a envie d’ambiance plus marquées, de musiciens plus entreprenants, de lignes vocales plus audacieuses. D’autant plus qu’on en sent le groupe largement capable. Pour autant, il est vivement recommandé de ne pas bouder « Incomplete puzzle », jolie démonstration d’un spleen electro rock stylé et tenace.

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *