THE LEWIS EXPRESS : The Lewis Express

Le problème quand tu claironnes à tout va que tu n’aimes pas le jazz, c’est que quand tous les 3 mois tu en publies une critique élogieuse sur ton blog, ben tu passes un peu pour un con. Bah, je m’en fous en fait. Mais si je voulais me la jouer mauvaise foi, je pourrais affirmer que The Lewis Express n’est pas qu’un groupe de jazz. En effet, son style tutoie également la soul, la musique de film noir, la world music. Tout ça avec un certain brio, garanti d’ailleurs par le cv de ses membres, dont deux traînent ou ont traîné avec The Sorcerers, excellente formation évoquées dans ces pages, et un autre avec Abstract Orchestra (entre autres). Et tout ça est très palpable quand on lance « Love can turn a man », d’une coolitude et d’une élégance très sixties, le groove tranquille et une légère effluve ska jazz derrière le smog. Une entrée de rêve. « Cancao de momento », comme son nom l’indique, se perd plus dans des influences world sud-américaines : c’est plus léger et groovy mais très bon quand même. « Hawkshaw Philly » sent bon le polar de la blaxploitation. « Brother come on » aussi à sa façon, mais de façon beaucoup plus légère et funk. On revient aux ambiances sombres et mystérieuses pour un « Theme from « The watcher » » qui pourrait être directement samplé pour un prochain Cypress Hill. « Last man in the chain gang » se situe dans la même mouvance, juste un peu plus démonstratif niveau piano, plus jazzy. Un des sommets du disque. Enfin, « Straight seven strut » est le seul titre accueillant un chant. Ou plutôt une voix. Pas de bol, il s’agit d’une voix francophone dégainant un texte creux avec une voix irritante. J’ai l’impression de me retrouver dans les années 90, dans « Le brio » de Big Soul. Assez insupportable, ce titre final recèle tout ce qui me hérisse le poil, et m’oblige même à écourter l’écoute. Mais le reste est vraiment très bon, alors si vous avez aimé le son des Sorcerers, vous y trouverez une suite plus variée et fort réussie !

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *