THE INTERRUPTERS : Fight the good fight

Autant vous le dire, cet été, vous allez bouffer du ska punk. C’est pas moi qui vais m’en plaindre, mais trois formations au talent certain ont décidé de sortir leur nouvel album ; les Mighty Mighty Bosstones, les Mad Caddies et le petit poucet The Interrupters. Un groupe de Los Angeles à l’énergie positive pris sous son aile par un Tim Armstrong (Rancid) toujours pourvoyeur de bons plans. « Fight the good fight » est donc le troisième album du quatuor, propulsé par les singles « Title holde » et l’imparable « She’s kerosene ». Qui ne sont que l’arbre qui cache la forêt. Car je vous souhaite bon courage pour trouver un titre faiblard ici. Plus ska et rock encore, les douze titres de ce court brûlot (31 minutes au compteur) rivalisent de qualités : de l’énergie, de la positive attitude, du groove, du charme (Aimée n’y est pas étrangère), de l’unité (comment en douter quand les Interrupters vous chantent « We don’t have much but we have each other »?) et du refrain qui accroche. Et les couplets sont pas mal aussi d’ailleurs. La prod est très punk mais chaque instrument s’entend parfaitement. Bref, ce troisième album s’impose comme une valeur sûre du genre, et il serait idiot de s’en priver !

Site officiel

Paroles de l’album

The Interrupters : She’s kerosene

Related Posts

  • 78
    Et de dix pour les bostoniens. Avec plus de trente ans de carrière derrière eux, les gars n’ont pas vraiment de leçon à apprendre sur la façon dont on pond un bon titre de ska punk. Leur recette est bien rodée : de l’énergie, du fun, des cuivres, des influences reggae…
    Tags: mighty, the, s, bosstones, n, album, d, l, ska, titre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *