THE HERBALISER : Bring out the sound

Eh ben, faut pas être pressé les gars ! Bon, « They were seven » était une petite bombe, ok, mais ça fait quand même un moment qu’on en est remis et qu’on guette du neuf. Et non, c’est pas les remixes qui nous excitent, c’est du nouveau son. « Breach » nous rappelle que le duo excelle côté trip hop funky et rappé. La soyeusement pop « Seize the day » nous rappelle qu’il a aussi bien d’autres cordes à son arc. « Like shaft » reprend le chemin du hip hop, « Out there » s’avère plus soulfull et posée… Je crois que The Herbaliser a décidé de nous faire une démonstration de force. Les cuivres alliés au riff rock de « Submarine » mettent en orbite un titre impeccable. Et puis « Over & over », « Cyclops »… Les titres s’enchaînent, tout aussi bons l’un que l’autre. Et oui, je pourrais tous les décrire plus finement, mais franchement je préfère me laisser porter par les ambiances changeantes et toujours bien senties de ce dixième album… Et surtout vous laisser tout le loisir de les découvrir à votre tour et d’en être d’abord surpris, ensuite conquis. Inutile aussi de vous asséner que The Herbaliser est plus ceci ou cela ; The Herbaliser sait TOUT faire, et le fait QUAND IL VEUT. Alors oui, l’unité de ce disque, c’est un peu une chimère ; le liant c’est le talent et une ambiance générale assez inexplicable mais propre au duo. Mais sorti de là, ça part un peu dans tous les sens. Et au final on s’en fout puisque tout est bon. Allez, un bémol  avec « EMT » un peu trop classique, voir convenu, et trop long. Mais tout le reste passe crème, et on nage à nouveau dans le bonheur avec ce disque des anglais !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Bonobo m'avait séduit en 2004 avec son premier album « Dial M For Monkey » qui distillait un trip hop jazzy et ambiancé du meilleur effet. Revoici le monsieur avec un deuxième album beaucoup plus éclectique et peut-être plus « accessible ». En effet, l'arrivée d'une chanteuse, Bajka, sur 4 titres, et l'affirmation du…
  • 10000
    Il est difficile de définir Red Snapper. C'est d'ailleurs certainement ce qui a fait le succès du groupe britannique, l’exigence de ses fans et sa difficulté à se renouveler de façon convenable. Paru après un premier album remarqué fusionnant déjà les genres, « Making bones » poursuit le voyage groovystique du groupe…
  • 10000
    Il faut bien l'avouer, dans le petit monde fabuleux du trip-hop, la France n'a jamais été en odeur de sainteté. Mais voici que l'on nous annonce une formation tricolore « dans la veine de Portishead, Massive Attack et Morcheeba » dénommée Nud. Bien, bien…Prêtons-y donc une oreille attentive. A première…
  • 10000
    J’avais bien entendu parler de Ghostpoet mais n’avais pas encore eu l’occasion de m’y frotter. Ce quatrième album est donc l’occasion rêvée de le faire. Ne sachant pas vraiment à quoi m’attendre, « One more sip », mise en bouche au rythme electro hypnotique et au phrasé chelou me paraissent quand même…
  • 10000
    Je dois dire que ce nouvel album du grand Saul me fait autant envie que peur. Parce qu'après avoir accroché l'oreille sur ses deux premiers albums, le bonhomme faisait tout et son contraire, et se faisait une orgie stylistique et scénaristique qui finissait par donner le tournis. Ah, les artistes !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *