THE GOON SAX : We’re not talking

The Goon Sax est un trio pop australien avec un humour très personnel. Tenez, sur leur page facebook, ils déclarent que leur musique est inspirée par aldi. Zet si vous venez à regarder le clip de « She knows », vous constaterez que celui-ci aussi est riche en ouatzefeuqueries diverses. Bref, les jeunes gens sont des originaux. Un état d’esprit qui transparaît un peu aussi dans leur pop mâtinée de post punk et d’indie pop, dans leur détachement à l’interprétation (mais je n’ai pas dit froideur), dans leur simplicité et leur semi-fausseté déconnectée de leur époque. Ils n’ont pas l’air d’avoir la pression, ceux-ci. Certains pourraient avancer que c’est grâce à la position enviable (?) de « fils de » de Louis Forster, rejeton de Robert des Go-Betweens, légendes de l’indie-rock un peu plus que local. Mouais. Je pense que ça n’a rien à voir. « We’re not talking » sent la prise directe, l’immédiateté, l’absence de prise de tête. Bien sûr, ici et là, on y ajoute sa sauce, un instrument, une rythmique qui va mieux, mais il semble tout de même assez brut. Ce qui est plutôt appréciable. Mais qui comporte des défauts. The Goon Sax défend un style fait de bric et de broc, qui sonne volontiers daté, simple, lo-fi dans l’esprit. Et malgré la dualité du chant, malgré des titres sympathiques, ça a du mal à passer chez moi. Il y manque des aspérités, une part sombre dont le groupe semble de se moquer mais qui me tient à coeur. Next !

Site officiel

The Goon Sax : She knows

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *