SUEUR : SUEUR

Il y a quelques jours, je vous présentais l’un de mes disques fétiches, le troisième Diabologum. Un disque difficile à saisir, qui prenait la forme de pièces expérimentales et rock accompagnées d’un sprechgesang obsédant et de textes noirs et décalés. Un album qui a fait des émules, et dont ce premier opus du trio Süeür est l’un des enfants bâtards. Bien sûr, les neufs titres de ce disque éponyme sont plus actuels, urgents, et pourraient être mieux décrits en invoquant Death Grips et Thérapie Taxi. La rencontre des deux vous parait improbable ? Ce qu’on trouve ici, c’est une ambiance sombre, des textes crus et décadents, ne respectant rien ni personne, ni leurs auteurs d’ailleurs. Le phrasé est clairement hip-hop, mais musicalement, c’est plutôt en territoire rock industriel, post punk electro qu’il faut chercher. Urbain, honnête, lucide, maladroit parfois, l’expression de Süeür est imparfaite, too much, un peu trop sérieuse pour être prise au sérieux. De l’art ou du cochon ? La révolution préparée dans un gratte-ciel, plan de com à l’appui ? Contradictions assumées, textes mi-ciselés mi-crachés, les 35 minutes de cet objet ont vraiment le cul entre deux baises. Trop pour l’un, pas assez pour l’autre, son destin est loin d’être scellé… Finira-t-il sur le trottoir ou en vitrine ? A suivre…

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    Depuis Sté Strausz, le rap féminin français en a fait, du chemin. Plus obligées de jouer les sidekicks, de faire ami-ami avec les grands frères en quête d'un parrainage forcément déplacé, les rappeuses se sont cherchées. Car peu importe le sexe ou la sexualité, le genre reste bourré de raccourcis…
  • 10000
    Las Aves, et moi, c'était écrit. Depuis des années, je kiffe The Dodoz, groupe indie – punk – rock français largement sous-estimé, auteur de deux albums excellents et énervés. A la dissolution du groupe, j'ai logiquement suivi Géraldine Baux et les siens dans leurs pérégrinations musicales. Las Aves, donc. Loin…
  • 10000
    Il y a quelques mois, je m’extasiais devant le volume 1 des aventures de ce collectif hip-hop de San Marcos, Texas. Dans celui-ci, on trouvait des titres à la force de frappe colossale, et d’autres qui sentaient le réchauffé ; mais en tout cas, le potentiel était là, rare et impressionnant…
  • 10000
    « Ici ça brûle ! » nous prévient Viktor dans la carte de visite de ce premier album. Mélodie acide, rap punk et beats bien rock nous écorchent d’entrée. L’aventure Viktor and The Haters, c’est la rencontre entre un Mc déjà bien expérimenté et des musiciens rock bien implantés aussi, unis pour faire…
  • 10000
    La musique est un cycle, non ? Alors il est bien temps que certains reprennent les rennes de ce qu'on a longtemps appelé avec des guillemets, sans trop y croire, le « rock français ». Le disque que je vais vous présenter ce soir est une référence ultime pour nombre de personnes de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *