STARCRAWLER : Devour you

Héritière de Courtney Love (Hole) ou Donita Sparks (L7), Arrow De Wilde cache bien son jeu. En la croisant dans la rue, cette jeune fille squelettique au look négligé vous donnerait peut-être l’impression d’être une paumée de plus. Mais derrière le micro, c’est elle qui mène le jeu. Elle chante, elle invective, elle hurle ; ne faites pas les malins, elle vous a à l’oeil. Starcrawler s’était fait remarquer avec son précédent disque éponyme, sorti il y a à peine un an. Et il entend bien remettre le couvert avec celui-ci. Un rock indie simple, direct, grungy et punky, un peu plus sophistiqué que sur son premier album, mais pas suffisamment pour oublier de s’en méfier en permanence. Et qui ne cache pas ses intentions ; « Devour you » donc. Entre grosses ficelles rock old school et attitude rebelle, les 13 titres ici présents s’adressent clairement à la frange de population qui a craqué et craque encore pour les disques les plus rock de l’iguane ou de Jack White. Si c’est votre cas, vous n’aurez aucun mal à succomber à, euh, en fait, tous les titres. Je pourrais vous citer mes préférés, vous dire que ça me rappelle parfois un Green River, et que rien que pour ça, je suis content d’avoir mis la main sur cette galette, mais à quoi bon ? En gros, si vous aimez le rock avec des guts, vous allez aimer « Devour you ». Si vous préférez les choses plus proprettes, ne vous attardez pas ici !

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *