SIMONE FELICE : The projector

A 41 ans, Simone Felice a déjà une carrière bien remplie. Producteur, musicien, compositeur, il a été à la fois dans l’ombre et dans la lumière. Mais réservé et passionné, il n’a jamais été en quête de gloire. Ce nouvel album solo ne changera certainement pas la donne, d’ailleurs. Et ce malgré des qualités certaines. 10 titres, 36 minutes, une propension à toucher au coeur avec une certaine économie de moyens mais une simplicité et un feeling désarmants. Entre pop, folk et country, toujours en mode mineur, « The projector » ne met pas ses chansons sous la lumière crue ; il apporte un éclairage permettant de souligner les nuances des autres, d’en accompagner la mélancolie poignante d’effets discrets mais décisifs. Moi qui avais eu vent de la participation du bonhomme aux Lumineers, je redoutais grandement de retrouver la jovialité de la musique de ces derniers ici. Il n’en est rien ; on y retrouve juste l’attachement à une certaine tradition pop folk américaine, à des titres simples et authentiques. Sa voix pas du tout démonstrative porte des textes loin d’être insignifiants. L’ensemble est sidérant de beauté et d’élégance et me rappelle assez un Dan Mangan dans ses moments les plus folk pop. Une belle découverte !

Site officiel

Paroles de l’album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *