SAOR : Forgotten paths

Quatrième album pour Saor, qui en profite au passage pour signer avec le label Avantgarde music, (souvent) garant de chouettes disques. Si vous ne connaissez pas Saor, ça n’est pas grave, je vous fais le tour du propriétaire de suite. Nous sommes en présence d’une groupe qui prend certes ses racines dans le black metal, mais est marqué par une forte identité folk. Et ça se traduit par un style à mi-chemin entre folk metal et black atmosphérique ; de très longs titres assez grandioses où la mélodie mène la danse mais que des riffs épiques et puissants épaulent, que des claviers splendides magnifient, que les voix rauques et claires (ah, tiens, celle-ci, je la replacerai sur un disque de funeral doom) accompagnent vers les cieux. Bon, je ne suis pas un spécialiste de la musique des écossais, je ne me risquerai donc pas à comparer cet album aux précédents. Ce que je peux vous dire, par contre, c’est qu’il est assez exceptionnel. l’alternance entre passages très folk metal et moments plus féroces et metal extrême est super bien gérée. Les riffs, le violon et la flûte enchevêtrés ne vous paraîtront même pas exotiques ; ce mélange a vraiment quelque chose de naturel. Et « majestueux » est le mot le plus évident pour décrire ce disque. Je pense que j’ai tout dit. Non ? En tout cas je n’ai aucune envie d’en dire plus. Ah, si ; j’ai longuement hésité entre mettre un 9 ou un 10 à ce disque. C’est bon, vous avez pigé là ?

Facebook

Instagram

Paroles de l’album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *