ROSEAUX : Roseaux II

Le premier Roseaux, paru il y a déjà quelques années, nous avait montré le chemin d’un style certes bien influencée par la musique afro-américaine mais qui s’aventurait volontiers ailleurs, porté par le savoir-faire et les connaissances de ses créateurs, activistes musicaux reconnus. Les revoici avec pour horizons des influences beaucoup variées, de la world music au jazz en passant par la folk, la pop, la soul, et entourés d’amis de prestige : le fidèle Aloe Blacc, mais aussi Blick Bassy, Ben l’Oncle Soul, Melissa Laveaux, et quelques autres à la notoriété moins importante mais tout aussi talentueux.Bon, je ne dis pas que ce disque va changer la face du monde et vous faire immédiatement plier devant son charme. Mais il peut au moins en faire vaciller quelques-uns ; la bossa de « Kaat » avec Blick Bassy, la jazzy-soul « Heart & soul » avec Ollye Nyman ou la superbe soul-folk « I am going home » avec Ben L’Oncle Soul (premier singe évident) s’en chargeront bien volontiers. Ce qui ne veut sûrement pas dire que le reste est sans intérêt, bien au contraire. Soyeux, élégant, classieux, les qualificatifs louangeux se bousculent dans ma gorge pour décrire ce deuxième opus qui va encore plus loin que ce qu’on état en droit d’attendre de cette association de bienfaiteurs.

Facebook

Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *