PROTEST THE HERO : Palimpsest

Cinquième album pour les canadiens de Protest The Hero, que j’avoue avoir un peu beaucoup perdus de vue depuis mes chroniques de « Fortress » et « Scurrilous ». Ah ben oui, 2008 et 2011, ça remonte quand même. Et pourquoi ce boudage ? Ce n’est pas du à la qualité des albums suscités. C’est du à leur genre. Car le groupe, pour ceux qui ne les connaîtraient pas, pratique le metal progressif. Mais si vous pensez, par la connexion de ces deux mots, percevoir le style, laissez-moi vous dire que vous n’y êtes pas. Ici, un chant heavy / power metal côtoie des riffs thrash, des parties death, mathcore, post hardcore, symphoniques. Soit un joyeux bordel qu’il faut être bien ouvert pour accepter et bien perché pour apprécier. Et, bon, je le suis, je ne le nierai pas, mais le chant power metal me rebute toujours un petit peu . Bref, dans le « genre », en tout aussi barré, plein d’autres choses existent, et du coup, j’ai fait l’impasse. Ça fait longtemps donc. Et je constate avec bonheur que la formation ne s’est pas calmée du tout avec ce septième album : le côté « too much » que je pouvais lui reprocher n’a pas disparu. Alors ça signifie que j’ai toujours autant de mal avec les parties lyriques, mais aussi que le style du groupe est bien établi, assumé, magnifié. Protest The Hero ne s’auto-parodie pas, il continue d’explorer, de repousser les frontières de son territoire, avec technicité, inventivité et génie. Et oui, on peu trouver ça pompeux, bizarre, original. Mais c’est hyper-structuré, précis, efficace, on ne pourra pas dire que c’est « n’importe quoi » tant tout ici respire la maîtrise. Après, on adhère ou pas, ça c’est une autre question… De mon côté, je suis totalement bluffé par certains passages ou certains titres, et d’autres me gonflent, ce qui explique ma note moyenne. Mais c’est une question de sensibilité, pas de qualité, et je ne suis pas forcément toujours objectif dans ces pages !

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Deuxième rencontre avec les ricain de Protest The Hero pour votre serviteur. Dès les premières notes, pas de surprise, je les retrouve là où je les avais laissés à la fin de « Fortress » ; toujours ce mélange entre moderne et ancien, cette empreinte techno-thrash à la Psychotic Waltz. Pour ceux…
  • 10000
    Si le heavy metal est aujourd'hui considéré par beaucoup comme un genre ringard et indigne d'intérêt, n'oublions pas que ce genre a permis toutes les évolutions du genre metal que nous apprécions. Il est donc logique que nous retrouvions ça et là des éléments et influences heavy metal dans la…
  • 10000
    Pas besoin d'attendre très longtemps pour réaliser qu'on est pas ici en face d'handicapés du manche ; dès l'entame de "Destroy create transform sublimate", on est confronté à une avalanche de notes fleurant bon les heures d'entraînement acharné. Quand le titre déboule, on n'a pas le temps de se dire…
  • 10000
    Anciients, à ne pas confondre avec Ancient, le groupe black metal norvégien, est un combo relativement jeune (fondé en 2010) qui nous vient de Vancouver, au Canada. Il a choisi de s'exprimer au travers d'un heavy thrash progressif qui pourrait rappeler l'école Mastodon & co, mais qui possède assez de…
  • 10000
    S'il y a bien un retour que je n'attendais pas, c'est celui-ci. Quelque part, heureusement. Car si ça avait été le cas, j'aurais eu le temps de me faire des cheveux blancs. Pourquoi ? Parce que, pour moi, Psychotic Waltz est un trésor caché, l'une des formations de metal progressif les…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *