PRETTY VICIOUS : Beauty of youth

Quatre jeunes gens très énervés débarquent de leur Pays de Galles natal pour nous violenter les oreilles avec un rock alternatif toutes guitares dehors, et l’attitude punk dégainée. On ressent dès les premiers (très bons) titres de ce « Beauty of youth » la marque d’une génération de groupes qui ont digéré leur héritage rock pour le recracher en quelque chose de direct et efficace ; on peut bien sûr penser aux Arctic Monkeys, mais je pense aussi aux Fratellis, aux Features, aux Hives, aux Vines… les Pretty Vicious, pour tout vous dire, sont exactement à la jonction du rock alternatif et du hard rock. Ne vous attendez donc pas à vous reposer ; ce que le combo célèbre ici, c’est la fougue, l’insouciance et la volonté profonde de mettre un coup de pied dans la fourmilière et briser tout ce qui peut ressembler à un carcan, une frontière, une limite. Formé en 2015, le groupe a déjà connu bien des mésaventures (de label, notamment), et en ressort le mors aux dents. Et si quelques accalmies se font jour ici et là, c’est toujours sous la surveillance des guitares. « Beauty of youth » est une cure de jouvence pour tout fan de rock tant Pretty Vicious se concentre sur l’essentiel ; des riffs énormes, des chansons en béton, une mise en place carrée, et une attitude « in your face » qui ne laisse pas la possibilité à l’auditeur d’esquiver quoi que ce soit. Alors une fois les 47 minutes de ce premier album passées et la pression retombée, on a juste la présence d’esprit de relancer l’écoute, histoire de se préparer aux prochaines salves du groupe. Vivement !

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *