POWER GLOVE : Playback

Le langage musical est universel. Tenez, prenez ce «Playback », 3eme album de l’australien Power Glove. Et bien, sur le morceau-titre qui ouvre le disque (si on met de côté l’intro un peu creuse), on croirait que l’artiste a grandi à côté de chez nous. Tiens, au hasard, en Seine Saint-Denis ? Nooon, pas pour NTM et consorts ! Parce que, quand même, on se croirait sur un disque de Kavinsky. Bien sûr, tout ça n’empêche pas le duo de faux collaborateurs mais vrais frangins de faire de la musique plus que valable pour le genre. Sans quoi, bien sûr, ils n’auraient pas été repérés et sollicités pour des participations à des bandes originales de courts métrages, de films et de jeux vidéos. Au programme de cette troisième sortie, pas trop de surprises donc ; un mix de titres survitaminés (« Firebird », « Afterburner », « Haunted »), flippants (« Reset », « Loaded », « Adult themes »), mélancoliques (« Enclosed », « Here we are », « Daybreak ») ou plus groovy (« Clutch », « For real », « Secrets »). Bien sûr, tous les titres sont dopés aux claviers, effets et ambiances eighties. Et il ne fait aucun doute qu’ils plairont aux fans du genre, car ils ont tous une assise mélodique solide. Bien sûr, l’ensemble reste assez homogène, et les allergiques à l’hyper-nostalgie fuiront ce disque à toutes jambes. Mais pour les autres, il s’agit clairement d’un beau cadeau. Dont j’écarterai éventuellement la trop trip-hop / electro « Secrets » qui n’est pas vraiment à sa place, mais c’est un détail ; « Playback » est loin d’être un coup de sabre laser dans l’eau.

Facebook

Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *