POLICA : United crushers

polica_unitedcrushers

Poliça est une formation portée aux nues depuis quelques années par la presse musicale indie, et probablement à juste titre. C’est d’ailleurs pour ça que je me décide enfin à en découvrir un album. Alors bien sûr, je ne suis du coup pas armé pour juger de l’évolution du groupe. Ce que je peux déterminer en revanche, c’est de quoi est fait le son actuel de Poliça. De pop indé, d’electro pop, de pop funk, d’electronica diffuse. De beaucoup de rythme, car la colonne vertébrale du groupe est faite d’une grosse section rythmique ; deux batteurs, un bassiste. D’un sens du clair obscur qui frise le génie. Et tout ça paré de la classe folle de l’organe de son leader Channy Leanagh. Un titre comme « Wedding » entre tradition synth pop et modernité electro r&b pop syncopée peut à lui seul faire pencher la balance en la faveur de Poliça. Mais celui-ci est loin d’être le seul trésor de ce disque qui comporte beaucoup de bonnes idées et de mélodies qui restent en tête. Bon, bien sûr, il y a aussi du moins bon ; certains titres qui se ressemblent, et un « Lately » franchement ennuyeux. Mais ce ne sont pas, loin de là, des défauts rédhibitoires : une écoute, puis deux, et on pardonne sans mal, emportés par les mélodies futées et le côté tribal qui rend la musique du groupe assez unique et tr-s attachante. Joli.

Paroles de l’album

Site officiel

Polica : Lime habit

Related Posts

  • 10000
    A l'inverse de certains petits camarades, je n'ai pas du tout vu arriver l'ouragan annoncé Karin Park. Du coup, ce premier album apparemment déjà très attendu n'en aura que plus d'impact sur votre serviteur. « Look what you've done », terrible titre electro-rock, installe une atmosphère sombrement pop, que « Shine » s'empresse d'alléger.…
  • 10000
    Bon, ne pas se fier à l'apparence, tout ça, je sais. Mais quand je vois débarquer un disque de chez Victory Records, je ne peux pas m'attendre à ça. Du hardcore, d'accord. Du punk, du ska, de l'emo, passe. Mais une synth pop lorgnant plus du côté pop que du…
  • 10000
    Avec un nom pareil, on aurait pu s'attendre à un combo emocore furieux de plus. Il n'en est rien. Avec son électro pop douce mais dansante, le duo peut-il d'ailleurs en être plus éloigné ? « Wasa tusa », c'est le genre de disque qu'on adore ou qu'on déteste. Pétri de bonnes intentions,…
  • 10000
    Josephine Philip et Ina Lindgreen sont deux filles de Copenhague qui aiment la musique, et ont décidé d'en faire en duo après une rencontre au sein d'un groupe de ska. Voici des infos capitales dont on se fout complètement pour appréhender correctement « Dance and cry », le deuxième album des dames.…
  • 10000
    Le poids d'un héritage, c'est un nom qu'aurait pu porter ce premier essai de la galloise Catherine Anne Davies alias The Anchoress. A la place, elle a choisi celui-ci, quand même plus pompeux. Ah, oui, j'ai oublié de préciser quelque chose. The Anchoress pratique une pop tantôt classique, folk, electro,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *