PHANTOGRAM : Three

phantogram_iii_cover_final_5x5-compressed

Si « Eyelid movies » avait fait naître des espoirs fous pour ce duo new-yorkais, le deuxième album « Voices » avait tôt fait de les brider, trop englué dans une voie médiane entre renouveau et pistage des anciennes traces. Heureusement, c’est à un groupe ressoudé et réaffirmé que nous avons affaire aujourd’hui. Un groupe qui a pu tester ses nouveaux titres en première partie de Muse, rien de moins, doit au moins s’assurer de l’impact de ceux-ci, de leur mélodicité à toute épreuve, si tant est qu’il ne veuille pas se faire jeter comme un malpropre lors des concerts des mastodontes de la pop prog disco electro chépakoi. « Three », donc, fait peau neuve et chamboule un peu les habitudes que l’on avait prises parfois bien malgré nous avec le groupe. D’electro pop, il est toujours question, mais celle-ci prend une couleurs beaucoup plus actuelle, encore plus indie peut-être. En tout cas, on a ici un disque plus diversifié, et doté de quelques titres qui feront forcément mouche, l’excellentissime single « You don’t get me high anymore » en tête, talonné par d’autres beaucoup moins énergiques et évidents mais tout aussi bons. Un bon petit album qui laisse entrevoir un futur radieux !

Site officiel

Paroles de l’album

Phantogram : You don’t get me high anymore

Related Posts

  • 10000
    Le voici donc, le petit frère de "Eyelid movies", premier album du duo Phantogram, pas passé inaperçu en 2009 grâce à son electro-pop / trip-hop délicate et racée aux influences plus que respectables. Attendu, espéré, "Voices" n'a pourtant pas tant de pression sur les épaules que ça : héritier direct…
  • 10000
    Duo américain débarqué comme un buffle dans un épisode de Star Trek, Phantogram cultive le mystère ; tout au plus sait-on que Serge Gainsbourg est pour eux une référence. Maigre cueillette, d'autant plus que les traces de l'homme à tête de chou sont ici inexistantes ! Il est plutôt question…
  • 10000
    A l'inverse de certains petits camarades, je n'ai pas du tout vu arriver l'ouragan annoncé Karin Park. Du coup, ce premier album apparemment déjà très attendu n'en aura que plus d'impact sur votre serviteur. « Look what you've done », terrible titre electro-rock, installe une atmosphère sombrement pop, que « Shine » s'empresse d'alléger.…
  • 10000
    Bon, même s'il y a de la matière, même si c'est souvent bien foutu, ça commence à devenir gênant de découvrir tous les quatre matins une nouvelle artiste qui marche plus ou moins délicatement sur les plates-bandes de Florence And The Machine, mixant l'electro pop, le rock et les genres…
  • 10000
    Poliça est une formation portée aux nues depuis quelques années par la presse musicale indie, et probablement à juste titre. C'est d'ailleurs pour ça que je me décide enfin à en découvrir un album. Alors bien sûr, je ne suis du coup pas armé pour juger de l'évolution du groupe.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *