PENELOPE ISLES : Until the tide creeps in

Aujourd’hui on va parler d’indie pop. Penelope Isles est une petite entreprise familiale (ou presque) de Brighton, Royaume-Uni, qui pratique le genre depuis peu mais fait déjà parler d’elle. Pourquoi ? Pour sa propension à conjuguer la pop, la folk et une certaine forme de rock, amener là-dedans une bonne dose de soleil et de bonne humeur. A l’écoute de ce premier album, on pense à la luminosité des Thrills, au côté mi-figue mi-raisin des combos nineties, à la mélancolie bizarre de Grandaddy ou Grizzly Bear, à la magie en suspens du shoegaze. Imparfait mais présentant de jolies qualités, il impressionne positivement par sa fraîcheur et ses nuances dès la première écoute. Les suivantes ne font que confirmer les espoirs qu’il faudra placer à l’avenir dans la formation. Le partage des voix entre frère et sœur (qui accompagne les changements d’ambiance des titres) apporte également de la diversité, et si au final on apprécierait un peu moins de moments extatiques (dont la multiplicité donne, de fait, un côté répétitif au disque), on apprécie tout de même l’effort. A suivre.

Facebook

Instagram

Paroles de l’album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *