ORANGE BLOSSOM : Under the shade of violets

OrangeBlossom_undertheshade

Recevoir des disques, susciter suffisemment de confiance ou de sympathie pour qu’on lui fasse ce cadeau, c’est un peu le saint graal pour un chroniqueur musical. Enfin, au moins pour moi, je ne sais pas ce qu’en penseront les autres. Mais il y a encore mieux que ça ; c’est de recevoir un excellent disque. Ok, en vous disant ça, je spoile complètement. Mais ça fait dix fois que j’écoute ce troisième album des nantais, et je ne lui trouve que des qualités. Si c’est la première fois pour vous, je vais faire les présentations. Orange Blossom, c’est l’alchimie entre musique électronique et world music, avec des accointances plus particulières avec la musique orientale. Dit comme ça, ça a l’air simple. Mais c’est occulter totalement un côté rock assumé. Et aussi des orchestrations neo-classiques cinématographiques. Là, c’est plus juste. Mais sur ce « Under the shade of violets », il y a aussi des influences d’afrique noire et d’amérique du sud. Et la nouvelle chanteuse du groupe est égyptienne. Voilà, le tableau est complet. Mais l’essentiel n’est pas là ; le fait est que ce disque est magnifique, d’une richesse et d’une volupté sans pareil, sachant comme son prédecesseur marier les sonorités et créer des titres d’une puissance émotionnelle incroyable. Allez, je m’arrête là : maintenant courez acheter cet album.

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *