OF BLOOD AND MERCURY : Strangers

Une rapide écoute du premier single de ce duo bruxellois m’a permis deux choses :

1/ les caser dans la catégorie electro pop

2/ avoir envie d’en savoir pus à leur sujet.

Bon, aujourd’hui, leur premier album est sorti, et je me retrouve face à certaines vérités ;

1/ je m’étais foiré pour la catégorie

2/ du coup, ce disque n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais

Alors, reprenons depuis le début. Of Blood And Mercury a été formé en 2018 par des musiciens naviguant dans la sphère metal extrême, et ayant envie de s’adonner à d’autres plaisirs musicaux.Vous les nommer ? Dark wave, rock gothique, rock ambiant. Si j’avance les noms de Dead Can Dance et Cherlsea Wolfe, je pense que je suis à peu près dans le vrai. Ajoutez à ça des influences eighties assumées, et un côté aussi aérien que lugubre. Alors oui, on peut dire que le côté « tube immédiat » du single « Abyss watcher » est un peu une arnaque. Sur le reste des titres, oubliez les rythmiques electro et le groove, on est beaucoup plus dans la contemplation. À part le final « Farewell », les autres titres sont beaucoup plus calmes. Dommage ? Oui, on peut trouver ça dommage, un peu plus de diversité n’aurait pas nui à l’ensemble. Mais je pense plutôt qu’il faut prendre le sujet dans l’autre sens ; ces titres mid-tempo nébuleux et mystiques sont le vrai ADN du groupe, et les deux titres plus rythmés sont la cerise sur le gâteau, les surprises de ce premier essai. Un essai tout à fait honorable !

Instagram

Facebook

Related Posts

  • 10000
    Il y a presque trente ans, un groupe nommé Hex accouchait d'un premier album sobrement baptisé « Hex », plutôt dans le genre indie pop. Et bien voici une première information capitale : ce groupe, comme ce disque, n'ont rien à voir avec ça. Le Hex dont je vous parle aujourd'hui est un…
  • 10000
    Voilà bien longtemps que je n'ai pas écouté un disque du plus allemand des groupes electro dark pop anglais. En fait, j'ai la sale habitude de redécouvrir les albums du duo une fois ceux-ci sortis. Mais pour une fois, j'ai vu passer une news sur un réseau social, celle où…
  • 10000
    En 1994, alors que sortait « World without end », premier album des allemands de De/Vision, rares étaient ceux qui savaient prédire que plus de vingt ans plus tard, le quatuor serait toujours debout. Et clairement, je n’en faisais pas partie. J’ai certes toujours trouvé l’electro-pop / synth pop du combo agréable,…
  • 10000
    Huitième album pour l'ambassadeur américain de l'ebm / futurepop Assemblage 23. Non pas que cette sortie représente une avancée quelconque, ou une date marquante pour l'avancée de la musique. Ah, mais je suis méchant, et Tom Shear, seul responsable, ne le mérite pas. C'est certain, « Endure » est loin d'être un…
  • 10000
    Dean Garcia est un musicien anglais, assez doué pour avoir été impliqué dans quelques bons coups (Curve, Eurythmics en tant que musicien live, plein d'autres dont Tom Petty comme musicien de session, et une flopée d'autres formations plus confidentielles comme membre permanent). Autant dire qu'il a une certaine expérience, autant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *