NOSOUND : Allow yourself

Déjà ? Non mais ça fait déjà deux ans que Nosound a lâché sur nous un « Scintilla » magnifique ? Ah ben oui, je viens de vérifier. C’est fou comme le temps passe vite quand on s’amuse ! Enfin, bref, les italiens accouchent d’un sixième album qui navigue dans les mêmes eaux que le précédent, mais amène comme il se doit son lot de nouveautés. Et d’ailleurs, je dois bien vous le dire, ce ne sont pas celles-ci qui m’ont le plus enchanté. Tout commence par « Ego drip ». Titre prog expérimental répétitif à tendance electro frénétique, il peine à convaincre. Mais heureusement, il ne dure que deux minutes trente. Cette nouvelle direction plus electronique se vérifiera à des degrés divers au travers des 38 minutes de ce disque. « Shelter » nous replonge dans une atmosphère plus cotonneuse, en incluant également ces nouveaux éléments, mais de manière plus discrète. « Don’t you dare » se fait plus pop, mais n’est que le tremplin vers l’émotion ; « My drug » est le vrai premier temps fort de « Allow yourself », qui heureusement en comporte bien d’autres. La jolie « Miracle » et l’escalade émotionnelle « This night » lui font suite, suivis de près par une ribambelle de chouettes titres menés comme sur le précédent par un piano expressif, portés par une voix sensible et aérienne et porteurs d’une beauté simple et touchante. Un rock atmosphérique et progressif de grande classe !

Site officiel

Nosound : This night

Nosound : Don’t you dare

Related Posts

  • 72
    Le monde est petit, c'est ce qu'on dit. Voici un adage plein de sagesse qui s'applique d'autant plus à une scène comme le rock progressif planant. On y croise donc souvent les mêmes références, les mêmes personnages. Nosound est une formation transalpine qui fait dans le prog soft, de ceux…
    Tags: nosound, a, rock, plus, bien, prog, mêmes, on, scintilla, près

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *