NOI!SE : The real enemy

Loin, très loin du punk rock propre et ouvertement catchy des tenors du genre, il y a le street punk. Et parmi la horde de combos de street punk, il y a Noi!se, quatuor de Tacoma qui nous arrive fièrement avec un nouvel album sous le bras. La valeur ajoutée du groupe ? Une énergie et une assurance de tous les instants, doublées d’une efficacité certaine dans les riffs, très classiques mais allant à l’essentiel. Noi!se ne tourne jamais autour du pot, ne s’encombre pas d’effets de manches. Sa musique vient des tripes et résonne dans les tripes, c’est évident. Bon, on aimerait parfois que l’ensemble soit un peu plus soigné, que la voix en particulier soit parfois plus audible, mais y’a pas à chier, ça marche. « The real enemy » est donc perfectible mais globalement aussi authentique que percutant. Le disque s’adresse avant tout à ceux qui apprécient le genre old school et direct bien sûr, mais pourrait toucher ceux qui aiment le rock pur en général.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Les superhéros du punk que sont Brett Gurewitz et les siens ont un parcours exemplaire, et cette compilation de leurs années passées chez Epic tombe à point nommé pour le démontrer. De "Stranger Than Fiction" à "Ten in 2010" en passant par "No Substance", les tubes s'enchaînent. Et même si…
  • 10000
    Ah, ces jeunes, aucun respect ! Tenez, prenez Cheena, jeune groupe américain. Ces gueules d'anges n'ont rien trouvé de mieux que marier le punk rock de papa à des notes glam et des influences plus rock velu actuelles ; les grosses guitares du stoner ne sont pas loin... Vous vous en doutez,…
  • 10000
    Curieux de débuter un disque avec un titre aussi inhabituel que « I follow stars not dreams II » ; sorte de ballade mi rock mi macabre accompagnée d'un violoncelle, on la croirait sortie d'un disque des Afghan Whigs. « Prophets » enchaîne avec un côté beaucoup plus rock qui m'évoque un Danzig plus énergique…
  • 10000
    « Machine 15 », le disque précédent des américains, était tout de même sorti en 2008 et ne m'avait pas enthousiasmé outre mesure. Pas mal du tout, mais se reposant largement sur ses acquis, il s'assurait une note correcte sans chercher autre chose. J'espère vraiment que ce huitième album saura redorer le…
  • 10000
    Combinaison parfaite entre le punk rock mélodique d'un Bad Religion et le heavy metal classique, Strung Out promène sa carcasse depuis 1994, pilier d'une scène ne manquant pas de bons groupes, ce qui l'a un peu relégué derrière ses collègues plus médiatiques, intentionnellement ou pas. Pourtant, ne vous y trompez…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *