MESTIS : Eikasia

Je dois bien me rendre à l’évidence ; il n’y a qu’en période de disette en terme de sorties que je me mets à fouiller aussi profondément pour trouver un disque qui ne sera à priori pas du tout ma tasse de thé. Mais ça a du bon. Parce qu’en période de disette, je sors de ma zone de confort pour m’aventurer, tester de nouvelles choses, et souvent découvrir des disques très intéressants. Qui ne deviendront pas forcément des amis fidèles, ok, mais qui parviennent quand même à me captiver le temps de quelques titres. C’est le cas de « Eikasia ». Mestis, c’est le projet solo de Javier Reyes, guitariste au sein du combo prog metal Animals As Leaders. Et si vous avez déjà eu l’occasion de vous plonger dans le prog metal des ricains, d’en apprécier la technique assez monstrueuse, et le délicat toucher de ses membres, leur potentiel mélodique énorme, alors vous ne devriez pas être déçus. En fait, il a suffi de 5 secondes du terrible riff de « El mestizo » pour me convaincre. Et bim, c’est parti pour 30 minutes d’un rock progressif au gros relents de jazz rock, totalement instrumental, très très technique, mais qui n’exclut jamais la mélodie et parvient à s’aménager des plages plus apaisées. Et le tout est d’une finesse impressionnante. Et vous savez quoi ? C’est digeste. Oui, même pour ceux qui comme moi ne sont pas musiciens, et n’apprécient que très moyennement les démonstrations. Mais quelle bonne pioche mes amis !

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *