MELT YOURSELF DOWN : 100% yes

En 2016, Melt Yourself avait traversé mon ciel comme une comète, le changeant à jamais ou presque. Parce que le groupe d’afro jazz punk sait y faire pour déconstruire et reconstruire à partir d’éléments disparates un style rentre-dedans, funky et extra-terrestre. Avant-gardiste ? Pas loin en tout cas. Ce troisième album a mis pas mal de temps à venir, mais il est là, et n’est pas venu jouer au bowling. Ou plutôt si, avec nos idées préconçues. Le groupe se réinvente encore, plaçant plus d’electro dans son mélange, mais pourtant on peut en retrouver ici tous les éléments qui ont fait son succès et son charme. On est bousculés, poussés dans nos retranchements, d’un point de vue musical comme idéologique (penchez-vous sur les paroles si vous en avez l’occasion), et on a pas beaucoup le temps de se reposer. Et lessivés mais heureux, à la fin de l’écoute, on ne peut que louer le choix de ce titre qui lui colle aussi bien à la peau. Attention cependant, je ne dis pas que ce disque est irréprochable. Comme sur les précédents, certains passages sont moins réussis. Mais la musique de Melt Yourself Down part tellement dans tous les sens que chacun aura son chouchou et sa bête noire, et ceux-ci ont toutes les chances d’être différents selon les gens interrogés. Mais mazette, quel disque quand même ! Sa rareté n’a d’égal que le régal qu’on éprouve à en disséquer chaque titre écoute après écoute, et même quand on trouve certains éléments nazes, ils sont tellement plus stylés que chez la concurrence qu’on finit par les accepter tels qu’il sont. Bravo, encore !

Facebook

Instagram

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Je suis passé à des lieues du premier album de Melt Yourself Down en 2013, mais j'avais quand même entendu ça et là du bien du combo. Assez en tout cas pour m'intéresser de plus près ce soir au deuxième méfait du groupe afro-jazz punk. Et j'en suis à présent…
  • 10000
    Certains des lecteurs d'Adopte Un Disque sont un peu comme moi ; ils aiment les trucs barrés, les gros chelous du fond de la classe qui ont du acheter de la came aux petits gris pour faire la musique qu'ils font. Ah, c'est toi ? Tu te sens concerné ? Eh bien, aujourd'hui…
  • 10000
    Il faut que je vous dise. Je ne suis pas très funky, comme garçon. J'ai grandi pendant la grande époque du genre, et ça me saoulait déjà à l'époque. Mais voilà. En vieillissant, il semblerait que, quand je n'écoute pas de post black malsain, je m'adoucisse. J'ai des preuves, et…
  • 10000
      La boucle est bouclée. Si vous aimez le rock psychédélique, le stoner et le jazz rock à cuivres rutilants, ces américains signés chez Daptone sont faits pour vous. Entièrement instrumentaux, les dix titres de ce quatrième album font oublier sans mal l'absence de vocaliste, avantageusement remplacé par des cuivres…
  • 10000
    C'est de plus en plus rare que je m'aventure en territoire rap us. Un peu par flemme de chercher, et pas mal par difficulté à trouver un univers original qui me tire de la torpeur où une horde de formations uniformisées m'ont plongé. Je ne vais pas vous dire que…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *