MEDINE : Storyteller

Depuis ses débuts, le havrais Medine a toujours été très productif. Il n’est donc pas étonnant de le voir revenir si tôt après « Prose élite » avec ce « Storyteller » sous le bras. Il faut dire que Medine, toujours bien entouré et sur le qui-vive, a le vent en poupe ; il sait donc qu’il faut battre le fer tant qu’il est chaud, et a bien l’intention que son nom ne finisse jamais de circuler dans le rap game. Même si de jeu, il n’est pas question ici, jamais ; comme sur les précédents, rien n’est laissé au hasard sur « Storyteller ». Chaque rime et chaque instru sont impeccables. Bien sûr, à force d’écrire des textes, ils finissent par se ressembler. Et à force d’être sérieux, on peut finir par se prendre au sérieux. Ce sont les écueils, inévitables, de ce sixième album, qui n’est donc pas près d’éteindre les polémiques et de noyer les récriminations de ses détracteurs. Ceci dit, il faut aussi reconnaître que pour les autres, ceux qui viennent chercher ici du Médine pur jus, « Storyteller » est encore un sans faute. Les instrus de Proof rivalisent de qualités mélodiques, les textes de Médine de punchlines et d’authenticité. Les featurings de prestige sont là, on a certainement du vous gaver de celui, légendaire, qui unit Médine à Kery James et Youssoupha ; pourtant pour moi c’est un des morceaux les moins intéressants du disque. Je lui préfère 100 fois « Storyteller », « Tellement je t’m », « Venom » ou encore le nouveau « Enfant du destin ». Bref, Médine n’a besoin de personne pour faire son taf et le faire bien. Ce que je redoute, c’est que justement à ce rythme ses coups d’état soient moins des coups d’éclat que des coups de semonce. Mais je serai heureux qu’il me prouve encore le contraire et me rabatte le caquet longtemps !

Site officiel

Paroles de l’album

Medine : Bataclan

Medine / Kery James / Youssoupha : #PLMV

Related Posts

  • 10000
    Médine est au 11 septembre 2001 ce que « Démineur » est au 7 janvier 2015 : un dommage collatéral. Et si d'aucuns aimeraient le faire passer pour un point de détail de l'histoire du rap français, ceux qui ont déjà pris la peine de lire ses textes savent qu'il n'en est rien.…
  • 10000
    Décidément, Le Havre a des choses a des choses à dire et des émissaires intéressants. Car après Médine, et sous la même bannière, voici aujourd'hui Brav, ancien membre de Bouchées Doubles qui navigue en solo depuis quelques années avec comme objectif avoué ce premier album. C'est donc l'année 2015 qui…
  • 10000
    Ce serait mentir que d’affirmer que je suis autant attentif à la scène rap français qu’il y a dix ou vingt ans. Mais le genre sait me rappeler à son bon souvenir une fois de temps en temps, et me prouver que certains ont encore des choses intelligentes à dire,…
  • 10000
    Le rappeur Hartigan et le beatmaker Mani Deïz s’allient pour nous présenter ce premier album du emcee. Ceux qui traînent souvent ici le savent ; en terme de rap français, j’aime les choses posées, sombres et écrites. Vous ne vous étonnerez donc pas de la teneur résolument amère de ce « Purgatoire »…
  • 10000
    Le troisième album du rappeur Dooz Kawa sera donc celui qui m'introduira dans l'univers fantasque, original et littéraire du strasbourgeois. Qu'on s'entende ; vous pouvez continuer à me traiter d'inculte parce que je ne comprends pas la poésie et le côté visionnaire de Booba, je m'en fous. Moi, ce que je…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *